Soleil FM
Image default
Guinée Economie

Guinée/carburant : le gouvernement procrastine-t-il ?

Les autorités guinéennes maintiennent finalement le prix des produits pétroliers à la pompe, c’est un ouf de soulagement pour la population. Depuis plus d’un mois les dirigeants menacent de revoir le prix du litre à la hausse, qui est vendu à neuf mille (9 000) francs guinéens dans les stations-services du pays.

En tout cas, jamais une éventuelle augmentation du prix du carburant n’a autant secoué la Guinée depuis plus d’une décennie. Interrogé par soleilfmguinee.net, le président du parti de l’unité et du rassemblement (PUR) pense que ce recul du gouvernement n’est qu’une manière de mieux rebondir.

 « Nous vouyons cela comme une sorte de stratégie et c’est du fait que les enseignants se sont lévés, les partis politiques, les couches sociales se sont lévées, ils ont donc décidé de se calmer jusqu’à ce que les examens passent », a dit Louda Baldé.

C’est pourquoi le président du PUR appel les guinéens à agir avec intélligence dans de telle situation.

« Ce que nous avons à dire aux populations, c’est de ne jamais anticiper les choses… la seule chose que la population peut faire, c’est essayer de faire une pression pacifique. Sensibiliser à travers les médias et dire aux autorités que nous ne sommes pas d’accord avec les augmentations fantaisistes », a-t-il conclut.

FATOUMATA KEÏTA

Laisser un commentaire

8  +  1  =