Soleil FM
Infos santé

Guinée/Coronavirus : Pendant qu’on lutte contre la pandémie, des commerçants aussi se font la part belle dans la vente des kits sanitaires

Le prix des kits sanitaires notamment les seaux à robinet devant servir pour le lavage des mains connait une flambée sur le marché guinéen en cette période dominée par le Coronavirus qui continue de sévir à travers le monde. Une situation qui inquiète les citoyens de la capitale Conakry confrontés eux aussi à une conjoncture économique qui laisse à désirer.

Un malheur ne vient jamais seul. Pendant que les Guinéens cherchent à se protéger du Coronavirus, d’autres cherchent plutôt à se tailler la part du lion dans la vente des kits sanitaires très prisés en ce moment. Ce qui revient à dire qu’avoir un seau à robinet ou autres kits destinés au lavage des mains est devenu de la patate chaude dans la main depuis l’apparition du nouveau coronavirus sur le territoire guinéen. Avant la détection de la pandémie, le prix de ces seaux était abordable mais aujourd’hui ils coûtent les yeux de la tête. Mohamed Korka vendeur de seaux à robinet au marché Niger dans la commune de Kaloum tente de justifier cette flambée : « Ils ont augmenté le prix du seau de 25 litres. On vend ça entre 35 et 40 mille francs guinéens ; 3O litres on vend entre 50 et 60 mille de nos francs etc. et c’est à cause du virus qu’ils ont augmenté. »

Pourquoi donc cette augmentation. Mohamed Korka répond. « Tu achètes le seau et le transformes. Et pendant la vente tu essaies de gagner un peu comme bénéfice, c’est à cause de ça.  25 litres avec pompe c’est 70mille, 30 litres c’est à 80mille ; 40 litres c’est à 100mille de nos francs. »

Malgré cette cherté, les citoyens ne cessent de faire le pied de grue pour s’offrir ne serait-ce qu’un seau à robinet à placer à leurs domiciles ou autres endroits de grande fréquentation.   

Kaba KOUYATE

Related posts

N’Zérékoré : un étudiant en L2 Anglais substitué à son jeune frère appréhendé dans une salle d’examen

tsegbaya

Ligue des Champions de la CAF : le 0-0 contre Mamelodi Sundowns sauve le Horoya

tsegbaya

0220 une année, une élection et une seule place !

tsegbaya