Image default
Guinée politique Infos

Guinée/Législatives : le PPRG, parti de Ben Daouda Nansoko en ordre de bataille pour soutenir le RPG

Le Parti pour la Prospérité et le Renouveau de Guinée-PPRG annonce sa démission de la Coalition des Acteurs de la Mouvance présidentielle-CAMP pour rejoindre le RPG tout court. C’est une annonce faite ce jeudi 16 janvier 2020 par Ben Daouda Nansoko président du parti. L’opposant a fustigé la menace du FNDC contre un éventuel référendum. Il a par la même occasion magnifié les neuf ans de gestion du régime Alpha Condé.

Visiblement opposé aux opposants au régime Alpha Condé, le président du PPRG n’a pas caché ses éloges envers le régime au pouvoir. Pendant neuf ans selon Ben Daouda Nansoko, le chef de l’Etat Alpha Condé a fait mieux que ses prédécesseurs « Vous avez vu les résultats, je suis mal placé pour vous le démontrer. Les statistiques sont là. Nous voyons les progrès réalisés dans tous les domaines. Alors si on ne soutient pas cette alternance, qu’est-ce qu’on va soutenir ? C’est ça qui me motive. Mais ce qui est fait, c’est plus que ce qui a toujours été fait dans ce pays là ».

Conscient de la crise sociopolitique que traverse le pays, Ben Daouda pense que cela n’empêchera pas la tenue de ces élections législatives, encore moins du référendum. Toute chose qui amène le conférencier à s’interroger sur la démarche des membres du FNDC « ce n’est pas à un protagoniste de faire de la politique alors que chacun a sa ligne. Mais voyez dans notre pays comme le FNDC, il est opposition. Un fruit pur et simple de l’UFDG. Tu vois le GOHA un patronat d’un groupuscule de commerçants au lieu de les aider à avoir des prêts auprès des institutions bancaires. »

Le président du PPRG n’est pas candidat aux législatives pour la simple raison qu’il soutient, dit-il tout simplement le RPG « nous irons aux élections pas en tant que candidat. Nous irons soutenir le RPG mais pas arc-en-ciel parce que nous même nous sommes arc-en-ciel. Si petit que soit le résultat qu’on va obtenir, il viendra en diminution de celui du RPG. Alors pourquoi vouloir d’une chose et de son contraire ? »   

Le manque de transparence et la prise en otage de la présidence de la Coalition des Acteurs de la Mouvance Présidentielle-CAMP en abrégé qui, étant passé d’un an, à plus de trois, sont entre autres raisons évoquées par Ben Daouda Nansoko pour justifier sa démission.

Samuel Demba DUOLAMOU

Articles Similaires

Le ministère de la citoyenneté et les Nations-Unies se penchent sur la question de la paix en Guinée

tsegbaya

Plainte contre Sidiki Diabaté pour escroquerie (avec bamada.net)

tsegbaya

Washington sanctionne la Gambienne Fatou Bensouda, procureure de la CPI

soleilfm935