Image default
Guinée politique Guinée société Infos

Guinée/Manifestation de rue : Certaines zones de l’axe Leprince encore sous les ordres du FNDC

On n’en dira jamais assez. Une bonne partie de la route Leprince obéit encore au mot d’ordre de manifestation du FNDC. Du constat de notre reporter qui y a fait un tour ce mercredi 16 octobre 2019, la circulation est toujours paralysée sur le tronçon Cimenterie – Hamdallaye via Sonfonia, Enco5, Cosa et Bambéto. Du coup, les commerces sont fermés et des citoyens ne peuvent vaquer à leurs occupations quotidiennes.

Nous sommes en pleine semaine de manifestation à l’appel du front national pour la défense de la constitution. Des riverains de l’axe ci-haut décrit vivent dans  l’inquiétude. Tant leurs mouvements sont limités, tant certains de leurs proches auraient perdu la vie ou été arrêtés par les forces de l’ordre. Souleymane Conté est pharmacien de la zone : « Depuis le lundi, c’est comme ça. Il n’y a pas de circulation, seulement les piétons qui marchent comme vous êtes venus comme ça. Nous sommes venus ici a la pharmacie c’est pour assurer la santé des citoyens car nous sommes au service de la population. C’est pourquoi nous avons décidé d’ouvrir les lieux malgré la situation afin d’assurer le minimum »

Le coordinateur national du mouvement ELAZOLOGA ATEBIN citoyen de Wanindara, dit que sa vie est menacée. Mamady Onivogui : « Moi, je suis là à Wanindara. Ça tire à balles réelles. On entre dans les maisons pour arrêter les gens. Et moi-même qui suis recherché au moment où j’étais avec Elie Kamano dans la marche afin de surveiller l’axe Fidel Castro. Ils nous ont encerclés et ils ont pris les Elie Kamano et j’étais là seul à s’échapper. Jusqu’à présent, il y a des cortèges de pickups deux à trois qui passent chaque jour chez moi et il y a longtemps que ma vie est menacée. »

Selon nos informations, les forces de l’ordre entrent jusque dans certains foyers pour des interpellations. Une situation que déplore ce pharmacien. Souleymane Conté, à nouveau. « Ça c’est anormal, ils ne doivent pas aller jusque dans les concessions pour pouvoir arrêter les gens. Ils doivent se limiter juste sur la route mais aller jusque dans les foyers sortir des citoyens, et s’il faut même tirer sur les gens et renverser des fois des marmites, ça ce n’est pas bon. Je demande à l’Etat de prendre sa responsabilité pour ne pas que ça déborde. »

Pendant ce temps, des hommes en uniforme et des manifestants s’observaient en chiens de faïence à des coins de rue. Certaines familles de ce tronçon étaient toujours cloitrées dans leurs concessions en attendant une solution.

Kaba KOUYATE

Articles Similaires

tsegbaya

Mariage: Quel régime matrimonial choisir ?

tsegbaya

Reconstruction de la route Coyah-Forécariah: Le Président Alpha Condé lance les travaux

tsegbaya