Soleil FM
Cultures Infos

Kémitisme : tendance ou idéologie ?

A la découverte d’un courant ou d’une philosophie, est-il devenue une tendance, est –il réellement connu par les jeunes ? Connaissent-ils ces valeurs ancestrales qu’ils défendent ? Qu’est-ce que donc le Kémitisme, une tendance ou une croyance ? Le Kémite Vitali intervient sur le Kémitisme.

« Le Kémitisme est un concept qui date de 1350 ou 1357 avant Jésus Christ. Donc, c’est une croyance ancienne instituée par Aton, c’est-à-dire la toute première croyance monothéiste. »

Le Kémite Vitali continue à intervenir sur le sujet.

« Kemet, Kemit ou terre noire qui prend sa racine de la civilisation noire donc qui parle de l’Afrique… Ce Kemitisme a deux courant, le Paganisme ou religieux c’est-à-dire tout ce qui est spiritualité, tout qui est pratique, tout ce qui est notion de Dieu tout ce qui est valeur et tout ce qui est totem. Et le deuxième courant, le courant panafricanisme d’aujourd’hui,  qui parle de l’unité africaine après l’émiettement. Donc recoller les morceaux …  De réveil des consciences du peuple noire, peuple souche…là où les religions ont vu le jour.»

Y a-t-il une différence entre un Kemit et Kamit.

«  Kemit ou Kamit c’est la même chose, c’est un problème de prononciation, de  compréhension. C’est comme il y en a qui dit rastafari, rastafarai … sinon Kemet, c’est terre noire, c’est civilisation noire. »

Kemite Vitali nous explique les étapes qu’il faut franchir pour pouvoir se considérer Kémite.

« C’est lorsqu’on a la conscience, le courage qu’il faut avoir aujourd’hui avec tout ce qui nous entoure, comprendre que les religions telle que le Catholicisme, l’Islam, ce sont des civilisations arabes, des civilisations moyen-orientales  qui n’ont rien à avoir avec nos civilisations et vérités. Dieu a créé l’Homme ici si tu veux prier Dieu c’est à partir d’ici…, Dieu n’est apparu à personne, donc  Dieu est partout, Dieu écoute tout le monde. »

Enfin, le Kémite Vitali s’exprime sur l’impact qu’a le naturalisme et le dénaturalisme.

«  L’impact culturel, quand on est soi on est mieux, quand on naturel on est mieux.  Regarder aujourd’hui, je prend l’exemple sur mes sœurs qui se permettent de porter des perruques, des produits qui cherchent à ressembler aux  femmes blanches. La dépigmentation qui joue sur la fécondation et  économiquement appauvrit l’Afrique. »

 

Voulez-vous plus en savoir plus sur le Kemitisme, ce serait très bientôt sur le www.soleilfmguinee.net.

 

Ébène Baloka

Articles Similaires

Mali : la réélection d’IBK crée joie et protestation

tsegbaya

Destitution de Kèlèfa Sall – l’opposition et la société civile annoncent des actions pour stopper ce coup de force…

tsegbaya

Assemblée nationale : le volet dépense de la loi des finances rectificatives 2018 adopté

tsegbaya