16 juin 2019
Soleil FM

La marche interdite ? « il n’est pas question de reculer, nous allons marcher », dixit Dorah Aboubacar Koïta

Guinée société Infos

Après l’annulation lundi dernier de leur marche de protestation contre le prix du carburant, le gouverneur de la ville de Conakry vient à nouveau d’interdire la marche pacifique dites marche de  »Dignité » des forces sociales de Guinée prévue ce lundi 23 juillet à Conakry.

Malgré les lettres d’autorisation, Mathurin Bangoura dans un communiqué lu sur les ondes des médias d’Etat justifie cette décision par les préparatifs du voyage des pèlerins à la Mecque. Outre cette raison, le commandant de la ville de Conakry parle de la période des grandes pluies comme l’une des raisons de sa décision.

Joint au téléphone juste après la lecture dudit communiqué par la présentatrice du jour, Dorah Aboubacar Koïta, n’est pas passé par mille chemins pour répondre :  » Nous nous ne sommes pas au courant de cette interdiction. Nous avons même reçu des lettre d’autorisation du Secrétaire général du gouvernorat comment il peut nous dire que la marche est interdite ? « , s’interroge t-il.

» Demain nous allons marcher. Qu’ils veulent ou pas nous nous allons marcher. Il n’est pas question de réculer, la marche aura lieu et on va voir ce qui va se passer », rétorque le président de la jeunesse Cedeao-Guinée.

Articles Similaires

Pourquoi les papiers-rames manquent-il à Conakry ?

tsegbaya

« La Guinée a perdu sur le carburant, 765 milliards de francs en six mois », dit le ministre du budget

tsegbaya

11 septembre : Journée mondiale de lutte contre le terrorisme

tsegbaya

Ahunna Eziakonwa prend fonction comme Directrice du Bureau Afrique du PNUD

tsegbaya

Siguiri : Rencontre pour la reprise des cours.

tsegbaya

Barely Into Beta, Sansar Is Already Making Social VR Look Good

admin