24 février 2020
Soleil FM

Le gouverneur attendu à la barre le 25 juillet prochain

Guinée politique Infos

L’agent judiciaire de l’Etat s’est exprimé ce vendredi 20 juillet sur la décision du gouverneur relative à l’interdiction de la marche des forces sociales de Guinée.  Après une première audience, le dossier a été renvoyé en délibéré pour être rendu le 25 juillet prochain.  C’est devant le tribunal correctionnel de Kaloum que ce dossier a été exposé.

Pour cette première audience, les discussions entre les deux parties se sont tenues à huis-clos. À la sortie, Maitre Santiba Kouyaté  avocat au barreau de Guinée qui a représenté le gouverneur de la ville, a exprimé toute son aberration.

« Cette procédure a été mise en place parce qu’il y’a eu du sensationnel. Les forces sociales de Guinée n’ont  produit au débat aucun acte pour prouver  son existence juridique. L’acte de  fondation d’une association c’est  bien entendu l’agrément, donc pour elles, ce document suffit pour qu’elles puissent rester en justice. C’est ce qui est aberrant».

Bien qu’elle ait été refusée, une lettre d’information pour l’organisation d’une marche pacifique avait belle et bien été adressée au gouverneur, indique l’avocat de la défense. Une correspondance à laquelle le président du conseil de la ville de Conakry  n’a pas donné de suites favorables, évoquant une question de sécurité liée aux préparatifs du Hadj. Pour Maitre Salifou Beavogui avocat de la défense, ces motifs énoncés sont infondés.

« Contre toutes attentes, Monsieur le Gouverneur a refusé cette marche au motif, qu’elle serait de nature à causer un dommage aux  citoyens. Ces motifs sont infondés et blessent l’article 10 de la constitution qui fixe  un droit constitutionnel qui est le droit de marcher. Et nous avons demandé  à référer  en urgence et que l’interdiction soit levée et qu’une date soit fixée pour la prochaine marche ».

Quelques représentants des forces sociales mobilisés pour la circonstance ont réaffirmé leur volonté à poursuivre leur combat jusqu’à la satisfaction de leur revendication.

 

Aminata Condé

 

Articles Similaires

Que pensent les citoyens des propos “sur l’assassinat du président” par Ousmane Gaoual de l’UFDG ?

tsegbaya

1er mars 2019 et ses nouvelles coupures de 2 000 et 10 000 GNF !

tsegbaya

Grave incendie à la Cimenterie: les victimes accusent le courant d’EDG

tsegbaya

Il semble que Cellou Dalein parraine les forces sociales et les syndicalistes ?

tsegbaya

Kipé 2 : des maisons détruites !

tsegbaya

La loi sur la CENI : le RPG crie victoire

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :