Image default
Guinée politique Infos

Le RPG Arc-en-ciel accuse l’UFDG d’être responsable des récentes violences postélectorales en Guinée

Le parti au pouvoir, RPG Arc-en-ciel, pointe un doigt accusateur sur le leader de l’union des forces démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, pour la responsabilité des violences survenues après le scrutin présidentiel du 18 octobre dernier. Dans une déclaration rendue publique par le secrétaire général ce samedi 21 novembre au siège du parti à Gbèssia dans la commune de Matoto, le bureau national du RPG Arc-en-ciel « regrette et condamne fermement les actes de violences qui ont été perpétrées suite à l’auto-proclamation du candidat de l’UFDG ».

Dans cette déclaration lue par le secrétaire national du parti au pouvoir, Docteur Lansana Komara, le bureau national du RPG Arc-en-ciel a fustigé le « comportement antidémocratique et anti républicains » du leader de l’UFDG qui s’était autoproclamé victorieux de la présidentielle dernière bien avant les résultats provisoires de la commission électorale nationale indépendante. Selon le bureau national du parti d’Alpha Condé, « cette déclaration unilatérale constituait une flagrante violation de la constitution et du code électoral ».

Pour le bureau national du RPG Arc-en-ciel, cette sortie du président de l’union des forces démocratiques de Guinée au lendemain du scrutin du 18 octobre est la cause des violences postélectorales « cette attitude du candidat précité qui a incité à la haine et la division, a malheureusement provoqué de graves violences ayant entrainé des morts » a indiqué les responsables du parti au pouvoir.

Il est soutenu dans la déclaration que « c’est grâce à l’attitude responsable du président Alpha Condé et au sens civique élevé de la population qui n’a pas cédé à l’incitation à la guerre civile, que notre pays a, de justesse, échappé au chaos voulu par le candidat de l’UFDG et ses affidés ».

Par conséquent, le bureau national du parti invite le gouvernement à agir pour le maintien de l’ordre et la préservation de l’Etat de droit.

Boura Bangoura

Articles Similaires

Excursion : Noyade des écoliers guinéens, les grognons proposent …

tsegbaya

Dabola : Un trafiquant de peau de panthère condamné à un an d’emprisonnement dont 10 mois avec sursis !

tsegbaya

Arrestation du journaliste Lansana Camara: L’AGUIPEL exige sa libération immédiate

tsegbaya