Soleil FM
Guinée politique Infos

Le SYNEPGUI menace de boycotter la reprise des cours dans les écoles privées

Dans son adresse à la nation ce lundi 15 juin, le Chef de l’Etat a annoncé la réouverture des classes d’examens du primaire, du secondaire et de l’université pour le lundi 29 juin prochain. Une nouvelle bien accueillie par le Syndicat National des Enseignants du Privés de Guinée-‘’SYNEPGUI’’ en abrégée. Cependant, le SYNEPGUI menace de boycotter cette reprise des classes dans les écoles privées si le versement des salaires des trois mois précédents n’est pas effectif.

Il a fallu attendre trois mois pour que les enseignants et les élèves reprennent la route de l’école. Joint au téléphone ce mardi 16 juin, le premier secrétaire adjoint du SYNEPGUI affirme qu’ « En tant que syndicat, c’est une nouvelle que nous accueillons à bras ouvert. C’est ce que nous avons longtemps réclamé parce qu’on pouvait le faire déjà depuis très longtemps » s’est réjouit Gnouma Sory Leno.

Cependant, cette reprise pourrait ne pas être effective dans les écoles privées « Depuis le début de cette crise, les enseignants des privés sont laissés pour compte par l’Etat et certains fondateurs. Et aujourd’hui nous constatons que, la plupart des écoles du pays n’ont pas encore payé l’intégralité des mois que nous avons passé à la maison, et tant que cela n’est pas fait nous irons en grève et il y’aura pas des cours dans toutes les écoles privées du pays » a menacé le premier secrétaire adjoint du SYNEPGUI.

Dans le souci d’équilibrer l’information, nous avons joint le porte-parole de l’Association des Fondateurs des Ecoles Privées de Guinée AFEP-GUI, Roland Sessou « Les professeurs doivent savoir qu’ils ont un statut de vacataire, ils sont payés à la tâche comme ce qui viennent faire des prestations et on leurs paye en fonction de leurs prestations. Alors la seule chose que nous auront à faire, ce de voir nos enseignant permanent avec lesquels nous avons un contrat bien déterminer et bien ficeler c’est avec eux nous devons trouver une autre solution » s’est-t-il expliqué.

Reste à savoir si cette menace de boycotte de la reprise des classes dans les écoles privées sera mise en exécution par le SYNEPGUI, attendons de voir…

Abdourahim Baldé

Related posts

Coopération : 300 millions de dollars d’échanges commerciaux ciblés entre la Guinée et la Turquie

tsegbaya

Affaire Moustapha Naité « la règle voudrait qu’une enquête soit menée » dixit Dansa Kourouma

soleilfm935

Conakry : le siège flambant neuf de l’ordre national des national des pharmaciens de Guinée inauguré

tsegbaya