Image default
Guinée politique Infos

Législatives 2020 : l’UFR appelle à déjouer ”le plan” de la CENI

L’Union des Forces Républicaines de son côté demande aux citoyens de déjouer la CENI dans l’organisation des législatives prochaines. Au cours de son Assemblée générale ce samedi 28 décembre 2019 présidée par le vice-président Bakary Goyo Zoumanigui, le parti de Sidya Touré veut éviter le piège dit-il, tendu par cette institution, pour tromper à travers ces prochaines législatives afin de passer le projet de 3ème mandat.

En séjour en Côte D’Ivoire pour passer la fête de fin d’année auprès de sa famille selon le bureau politique, le leader de l’UFR Sidya Touré peut compter sur ses cadres. Malgré le prolongement de la date de dépôt des candidatures pour les prochaines échéances électorales, le 2ème vice-président du parti n’envisage pas du tout s’y associer. Pour Honorable Ibrahima Bangoura : « les législatives qui sont entrain d’être organisées ne sont qu’une condition permissive pour le 3ème mandat ».

N’admettant pas les conditions dans lesquelles le processus d’enrôlement s’est passé, Ibrahima Bangoura pense que la CENI a mené ses activités en faveur du RPG ARC-EN-CIEL. « Le fichier d’aujourd’hui ne nous permet pas d’aller aux élections. Parce que ce qui se passe à la Villa 33 à Kaloum, semble-t-il, aux dernières nouvelles sur 12 millions d’habitants, on est entrain de préparer à  8 millions d’électeurs. Tout est fait pour minorer dans les fiefs de l’opposition et d’augmenter dans ceux d’Alpha Condé ».

Quant à Honorable Bakary Goyo Zoumanigui 1er vice-président du parti, il a affirmé que la scène produite à l’hémicycle à la clôture de la 2ème session budgétaire 2019, n’était qu’une réclamation de leur droit. « Que les députés de l’opposition n’ont pas siégé et ils veulent être payés, ce n’est pas cela. Nous avons choisi la légalité et nous ne baisserons pas les bras tant que nous ne sommes pas rentrés dans nos droits. Nous sommes députés jusqu’au 05 avril 2020 ».

 

L’UFR pour finir, a invité ses militants à accompagner massivement le FNDC dans sa marche d’ultimatum prévue le 06 janvier prochain, contre un 3ème mandat pour le Président Alpha Condé.

 

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

Articles Similaires

N’Zérékoré : le FNDC répond au président Alpha Condé sur la réouverture des sociétés minières

tsegbaya

Le syndicat de la presse privée guinéenne a un nouveau bureau

tsegbaya

UFR : “la mobilisation du 24 octobre restera dans les annales du pays”

tsegbaya