Soleil FM
Guinée politique Infos

Manifestation à Kankan : « il y aura un divorce total entre nous et le président de la république »

Le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée a encore battu le pavé ce mardi 07 juillet à Kankan. Contrairement à la précédente manifestation, celle-ci était bien pacifique. Elle est partie du domicile de M’bia Kaba le président du mouvement et les grognards ont sillonné toute la ville sans être inquiété par les forces des l’ordre.

Ils étaient plusieurs centaines de jeune à se donner rendez-vous ce mardi au quartier Timbo siège du mouvement pour l’electrification de la haute-Guinée. Dès 8 Heure le départ de la manifestation a été lancer et les jeunes sont sortis dans la rue pour revendiquer le courant avec à la clé la construction d’’un barrage hydro-électrique pour toute la haute-Guinée, en particuluier la ville de Kankan. « Nous sommes de la rue pour reclamer le courant, nous ne voulons pas le courant du moteur et mais plutôt d’un barrage. L’objectif c’est l’électrification de la Haute-Guinée en générale et toute la ville de Kankan en particulier, mais tant que nous ne sommes pas satisfait nous continuerons à desendre dans les rues chaque lundi. Tant qu’il y’aura pas un micro-barrage  en haute-Guinée, il y’aura un divorce total entre nous et le président de la république. » a indiqué Mamoudou Kaba, chargé de la communication du mouvement.

Bakari Koné dit ‘’Béki love’’, porte-parole du mouvement, pense que les autorités doivent arrêter de tromper la popualtion « l’actualité qui prévaut à Kankan c’est le manque d’électricité, alors qu’ils arretent de nous amadouer, de nous berner, nous ne sommes pas satisfaits et tant que nous ne sommes pas satisfaits, nous allons sortir pour reclamer notre droit. »

Pour finir, le président du mouvement a été catégoriste sur sa décision « on est sorti pour une prémière, deuxième et troisème fois on a vu personne même pas un ministre. A partir de ce lundi, tant que le barrage ne vient pas on va sortir chaque lundi. » a marteléM’Biya Kaba.

Comparativement au précedentes, la manifestation de ce mardi n’a pas connu de baricades, de casses, de jets de pierre, pas de gaz lancrimogènes d’ou d’injures. Ils manifestaient avec des pancartes et des bandéroles sur lesquels ont peut lire ‘’nous voulons un barrage’’ ou encore ‘’EDG zéro’’.

Ahmed Sékou Nabé

Related posts

La détresse : le suicide en est-il solution ? Dr Chérif Allassane répond !

tsegbaya

Iran : ils meurent d’un alcool frelaté, censé guérir du coronavirus

tsegbaya

Kankan dit “OUI” pour une Nouvelle constitution : Alpha Condé demande à ses militants de se faire recenser

tsegbaya