Image default
Guinée société Infos

Manifestation sur la route le Prince : des coups de feu entendus dans le Camp Alpha Yaya Diallo

La circulation routière a été momentanément interrompue dans la journée de ce vendredi sur la route Leprince, précisément sur le tronçon Cosa –Bambéto – Hamdallaye. Des jeunes de ces quartiers ont barricadé la route brulant des pneus sur la chaussée, chose qui a paralysée la circulation sur cet axe durant plusieurs heures. L’ordre a été rétabli suite l’intervention des forces de sécurité.

C’est aux environs de 8heures et 9heures exactement, que des jeunes de Bomboli ont érigé un barrage sur la route, à quelques mettre du camp carrefour. De pneus brulés, des ordures déversées au milieu de la chaussée, voilà l’image que présentait cette partie de la route le Prince. Des véhicules étaient obligés de rebrousser chemin. Selon certains habitants rencontrés, ce sont des jeunes qui sont contre la tenue du double scrutin.

Quelques minutes après le déclenchement de ces manifestations, les forces de sécurité sont intervenus avec des tirs de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Un pick-up de la police et un de la gendarmerie ont été posté à cet endroit de Bomboli pour maintenir l’ordre.

Non loin de là, des coups de feu ont retenti au camp Alpha Yaya Diallo. Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, des individus non identifiés ont effectué des tirs sporadiques au sein du Bataillon Spécial de Conakry (BSC), des dispositifs préalablement mis en place ont permis de réagir aux premiers tirs, de sécuriser l’enceinte du camp et ses environs. Les Forces de défense déployées sur les lieux ont procédé à l’arrestation de deux parmi eux. La situation est sous contrôle et des enquêtes sont ouvertes.

Un peu plus loin, toujours sur la route Leprince, des jets de pierre ont eu lieu près d’Hamdallaye pharmacie, des jeunes manifestants ont interrompu la circulation pendant quelques minutes. Mais le dispositif sécuritaire mis en place a permis également de rétablir l’ordre à cet endroit.

De Hamdallaye à Cosa, en passant par Bambéto, au moins une dizaine de pick-up de la police et de la gendarmerie sont stationnés à plusieurs carrefours.

Il faut rappeler que ces troubles interviennent à la veille de la date annoncé par le FNDC pour le début des contestations contre la tenue du double scrutin législatif et référendaire prévu le dimanche 22 mars 2020.

Boura Bangoura

Articles Similaires

Rwanda : Boniface Twagirimana s’est évadé de la prison de Mpanga

tsegbaya

Forum mondial de l’eau 2021 : réunion entre la Banque africaine de développement et le Sénégal sur les préparatifs

tsegbaya

Elections en Guinée : Washington condamne toutes les exactions

soleilfm935