Éducation

Matoto : 15.554 dont 7.433 filles affrontent le baccalauréat   

today23 juin 2024 12

Arrière-plan
share close

Au compte de la Direction Communale de Matoto, c’est le président de la délégation spéciale de Gbessia qui a lancé les premières épreuves du BAC, au lycée Ahmed Sékou Touré sous la supervision de Aboubacar Soumah, Secrétaire Général du SLECG. Ils y sont plus de 15 milles candidats affrontant cet examen de fin d’année scolaire.

 

C’est sous une pluie battante que les premières épreuves du Baccalauréat unique ont été lancées dans la commune de Gbessia. Superviseur dans cette zone, le Secrétaire Général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée a exprimé ses impressions. Aboubacar Soumah

« Nous avons constaté que tous les candidats étaient assis, le calme régnait déjà et les surveillants deux par salle était effectif. Bref toutes dispositions envisagées par les règlements étaient de mises », a-t-il fait remarquer

 

Le Directeur Communal de l’Education de Matoto s’est félicité de ce qui a caractérisé les précédents examens dans sa juridiction avant de réitérer les mêmes rigueurs. Sékou Kaba, présente les statistiques de sa juridiction.

« En sciences sociales 6 mille 955 candidats dont 3 mille 166 filles ; en sciences mathématiques 5 mille 238 candidats dont 2 mille 114 filles ; en sciences expérimentales 3 mille 280 candidats dont 2 mille 42 filles. En SS Franco-arabe 297 dont 48 filles ; SE/SM Franco-arabe 44 candidats dont 23 filles. Matoto a présenté un total de candidats de 15 mille 554 dont 7 mille 433 filles, repartis dans trente centres », a-t-il donné.

 

Mory Diakité, président de la délégation spéciale de Gbéssia, a officié la cérémonie de lancement du BAC au compte de la DCE de Matoto. Il appelle tous les acteurs impliqués dans le processus au sens de responsabilité.

« J’exprime mon sentiment d’espoir pour une admission massive des candidats auxquels je souhaite bonne chance. Aux surveillants et candidats, d’observer la vigilance, éviter les fraudes, et surtout ils doivent observer la discipline parce que sans elle, il n’y aura de réussite », a-t-il conseillé.

 

Au lycée Ahmed Sékou Touré de Gbessia, un pick-up de la police était posté devant le centre.

Samuel Demba DUOLAMOU pour soleilfmguinee.net

 

 

Écrit par: Louis Oscar LOBE MOUKOURI

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%