Soleil FM
Guinée société Infos

‘’…Pour l’amélioration de nos conditions de vie, nous n’allons pas lâcher…’’, lance le président de l’Association scolaire et estudiantine de Guinée

Au lendemain de l’allègement de l’état d’urgence sanitaire à la faveur d’un communiqué présidentiel, le président de l’Association scolaire et estudiantine de Guinée n’est pas resté sans réaction. Joint au téléphone par notre rédaction, Kabinet Kéita donne son point de vue de cet acte posé par le chef de l’Etat.

Pour rappel, c’est suite à une manifestation de rue des étudiants de Gamal et Sonfonia que le communiqué d’allègement de l’état d’urgence a été publié. San trop de commentaire, Kabinet Kéita se dit satisfait de l’issue de leur combat. 

« Je crois que c’est une satisfaction du point de vue de cette revendication qui consistait à demander le rabais du coût du transport à 1500 francs ; au-delà des étudiants, c’est un sentiment de satisfaction pour toute la population guinéenne et nous l’en félicitons », lance-t-il

Pour ceux qui disaient que la première dame a pesé de tout son poids pour que le mouvement de ces étudiants aboutisse, Kabinet Kéita apporte un démenti. Notre interlocuteur signale d’ailleurs que leurs amis arrêtés ont été libérés. 

« Bon écoutez, nous, du côté de l’association scolaire et estudiantine de Guinée, nous n’avons pas fait allusion à madame la première dame de la République, mais puisque nous savons que le Président de la République a prêté une oreille attentive finalement, et enfin à notre revendication, donc nous profitons de votre micro pour sincèrement le remercier pour avoir entendu le cri de cœur des étudiants et élèves de Guinée », dira notre interlocuteur.

Tout de même, il invite ses pairs à ne pas lâcher prise quant à l’amélioration de leurs conditions d’existence. 

« Non, les étudiants ont été libérés à notre connaissance. Ceux qui ont été incarcérés du côté de Dixinn ont été libérés, également pour ceux qui étaient à Sonfonia. Donc s’il se trouve qu’il y a d’autres personnes incarcérées, en tout cas ce n’est pas à notre connaissance. Mais nous allons continuer à aller sur le terrain pour savoir si exactement il ya des détenus. Mais en ce que nous sachons pour le moment il n’ya pas de détenus.

Oui les cours ont repris normalement au moment où je vous parle à Gamal et à Sonfonia un peu partout d’ailleurs depuis le lendemain des manifestations. Bon l’appel que nous avons à lancer, c’est en tout cas le combat, nous réitérons l’amélioration de nos conditions de vie. Là, nous n’allons pas lâcher dans les jours à venir, parce que les concertations sont en cours, certainement nous reviendrons sur le devant de la scène pour d’autres exigences à l’endroit du gouvernement. Mais pour l’heure nous avons tous regagné les classes et nous continuons à suivre les cours », a conclu Kabinet Kéita. 

Le Président de la République aurait-il cédé sous le poids de la rue ? En tout cas ces étudiants restent encore décisifs pour d’autres revendications.

Hadja Mamady Camara

Articles Similaires

Here’s Why Your Salad May Not Be The Most Healthy Meal

admin

Forum 2019 des Jeunes Acteurs pour le Changement : “l’immigration clandestine” au cœur de la rencontre

tsegbaya

Vol à l’agence d’EDG de Kankan : le procureur promet que les auteurs seront arrêtés et jugés

tsegbaya

DÉCLARATION DU CHEF DE L’ETAT SUR EVOLUTION DE LA COVID-19 EN GUINEE

soleilfm935

New York State Revokes Approval of Charter-Time Warner Cable Deal

admin

Célébration de la journée internationale de la jeune fille: le Réseau National de lutte conte le mariage d’enfant se fait entendre !

tsegbaya