Image default
Guinée politique Infos

Que s’est-il passé chez Sidya Touré, président de l’UFR ?

Le domicile privé du Sidya Touré, président de l’union des forces républicaines,  a fait l’objet d’attaque dans la nuit de jeudi à vendredi 16 octobre. Selon nos informations, c’est une attaque qui serait menée par des hommes en uniforme à bord des pick-up dans les environs de 4 heures du matin. Jusque là, la même source dit ignorer les raisons de ce qu’elle appelle ‘’acharnement’’.

Après s’être fait retirer ses documents de voyage à l’aéroport de Conakry GBESSIA il y a quelques jours, le leader de l’Union des Forces Républicaine  était face à de nouveaux ennuis ce petit matin du vendredi.  Selon notre source, il s’agit des agents de la gendarmerie et de la police qui ont fait une visite inopinée au domicile de Sidya Touré, nous a témoigné Tidiane Sylla, directeur de communication du parti : « Vous avez vu sur les réseaux sociaux, le domicile du président de l’UFR a fait l’objet d’attaque la nuit dans les environs de quatre heures 47 par des hommes habillés en tenue de police et de gendarmerie dans deux pick-up. Au moment même ils faisaient irruption je ne sais pas si c’est coïncidence ou prématuré, le courant est parti dans tout le quartier et automatiquement le groupe électrogène du a pris le relai ».

Selon notre interlocuteur, c’est grâce à la sécurité privée de l’opposant que ces agents n’ont pas pu accéder à l’intérieur de la cour : « Ils étaient surpris de voir qu’il y avait plus de deux-cent jeunes qui assuraient la sécurité du président, et ils ont rebroussé chemin pour garer devant la cour. Et les jeunes ont continué à crier, hurler et dénoncer ».

Tout de même, il rassure que le moral de son leader est au beau fixe, bien que les autorités lui auraient refusé de sortir du pays. A la question de savoir les raisons de cette descente  chez l’opposant membre du FNDC, Tidjane Sylla ignore : « C’est aux autorités de leur poser la question parce que ce sont des véhicules de la police et de la gendarmerie. Si vous avez constatés, nous avons publié la photo de ces véhicules là avec des plaques d’immatriculation qui sont bien connus. Nous avons envoyé ces mêmes photos dans les medias, et on ne sait pour quelle intention. Heureusement il y avait des jeunes dans la cour qui assuraient la sécurité du président, sinon on en serait pas aujourd’hui »  

Aux dernières nouvelles,  Tidjane Sylla nous a confié que ces hommes armés  se sont retirés sans laisser la moindre trace. Il faut préciser qu’aucun incident n’a été enregistré sur les lieux.  

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

Articles Similaires

L’OMS appelle l’Afrique à “se réveiller” et se préparer au “pire” face au covid-19

soleilfm935

Coopération: la conférence régionale sur le WAQF-BID tenue à Conakry en présence du Président malien

tsegbaya

Maroc : le ministre de l’Équipement, Abdelkader Amara, testé positif au Coronavirus

tsegbaya