Image default
Guinée société Infos

Quel climat règne à Macenta après les violences ?

Trois jours après les violents affrontements entre jeunes Manian et Tomas à Macenta, l’heure est au bilan, mais aussi aux interrogations. Car, au-delà de ce qui est annoncé, certains citoyens pensent qu’il y a des non-dits derrière ces événements malheureux qui ont endeuillé plus de 18 familles.

Selon le maire de cette préfecture, Emigo Guilavogui, joint ce mercredi 30 décembre par notre rédaction, le calme serait revenu dans la ville « L’accalmie est revenue, Mardi est le deuxième jour du marché de Macenta, le marché était rempli » a-t-il expliqué.

Quel est le nombre de cas de décès enregistrés ? « Il y a eu onze morts et une quarantaine de blessés. Pour le moment, il n’y a aucun problème à l’instant à part quelques maisons qui ont été calcinées par des inconnus, les corps seront mis à la disposition des différentes familles à travers les sages de Macenta. » a indiqué le maire.

Ces violences à caractère ethnique sont rares dans cette préfecture selon notre interlocuteur « Macenta était citée en exemple dans le cadre de la paix et c’est la première fois que ces choses pareilles se dégénèrent, c’est un regret total. » a témoigné M. Guilavogui

Fatoumata Bah

Articles Similaires

N’Zérékoré : les rotiniers en colère

tsegbaya

Martine Condé aux patrons de presse : « Le journalisme doit être un métier respecté   et respectable »

tsegbaya

La Guinée a rejoint le groupe de l’Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel

soleilfm935