Soleil FM
Guinée économie Infos

Quelles conséquences économiques pour les entreprises après le COVID-19 ?

L’apparition de Coronavirus en Guinée a précipité de nombreuses entreprises dans des problèmes économiques sans précédent. De l’avis de certains économistes, les entreprises se remettront difficilement même après cette crise sanitaire. Alors, à quelles nouvelles conséquences économiques doivent-elles s’attendre après le COVID-19 ? Quel devrait être le comportement des entreprises affectées pour éviter les conséquences sociales que cela pourrait engendrer à nouveau ?

Le ralentissement des activités, la mise en congé technique de certains employés, ou encore la fermeture de certaines entreprises, voilà entre autres conséquences économiques du Covid-19 sur la plupart des entreprises. Pour l’économiste, Kaba Diané, les plaies causées par la pandémie ne se refermeront pas si vite si des mesures idoines ne sont pas prises : « ce qui est entrain de se passer, c’est les effets de très court terme qu’on est entrain de subir maintenant. Mais après cela par exemple, moi dans mon entreprise on travaillait ensemble, à cause de la crise je n’arrive plus à payer, je licencie par exemple 50 personnes ; maintenant je produis avec 50 personnes, j’ai toutes les chances que ma production continue à baisser. Les conséquences de cela, si après une année après coronavirus, les gens sortants de coronavirus vont faire une reprise très froide dans leur consommation. Et tant que la consommation n’est pas libérée, les producteurs qui sont les entreprises, ne vont pas retrouver la pleine production. Donc toute cette durée-là va peser sur les entreprises.» a-t-il expliqué

Pour la survie de ces entreprises après le coronavirus, notre interlocuteur conseille l’adoption de bons comportements : « en terme du comportement du côté des entreprises, ils ne peuvent que ajuster les charge par rapport  à leur rentrée d’argent. Et ce qui est malheureux, dans tous les cas d’ajustement de la charge, on s’attaque au salaire parce que c’est l’une des plus grosses composantes des charges du fonctionnement des entreprises. La solution qu’ils empruntent aujourd’hui, va avoir encore des conséquences de diminution plus tard. Donc ; il faut trouver d’autres variables d’ajustement des charges.»   

Pour aider les entreprises à refaire leur santé économique, Kabinet Diané propose l’intervention de l’Etat une nouvelle fois : « il faut que l’Etat  donne de la liquidité. En gros, l’argent espèce aux entreprises. Chose qui ne serait pas facile chez nous parce qu’il y a pas un système informatisé de traçabilité des entreprises. Il faut des mesures d’accompagnement de moyen terme au moins sur trois mois, pour vraiment soutenir les entreprises pour qu’elles puissent décoller, atteindre le rythme d’avant COVID. » 

En attentant que ces entreprises puissent faire peau neuve, elles continuent à payer les frais de la pandémie avec à la clé une véritable traversée du désert.

Lansana Condé

Related posts

« Mon cœur m’a dit, “tu t’es bien reposé” » : Zinédine Zidane revient sur le banc du Real Madrid

tsegbaya

CHRONIQUE : ‘’VOIX AU CHAPITRE’’ Le 02 Octobre 1958 !

tsegbaya

VIH-SIDA : le rôle des médias dans la lutte contre la maladie

tsegbaya