20 mars 2019
Soleil FM

Rachid TAHA, parti à jamais !

Cultures Infos

Rachid TAHA de la Culture est décédé, il est parti avec sa voix qui a fait et continuera à faire voyager.

A 59 ans à son domicile, dans un sommeil, il a été emporté par une crise cardiaque.

Rachid TAHA est le symbole de métissage et il a toujours milité pour la cause des immigrés, un chanteur, interprète, activiste.

TAHA est  né le 18 septembre 1958 à Saint Denis du Sig près d’Oran et parti le 12 septembre 2018 aux Lilas Seine Saints Denis.

Il est un chanteur algérien résidant en France. Sa musique tire sur les genres comme le Rai, le Chaabi, le Techno, le Rock’n’roll et le Punk.

Il meurt dans un sommeil de non-retour,  emporté par une crise cardiaque.

En 1981, avec Mohammed et Mokhtar Amimi, ils forment le groupe « Carte se Séjour » et en 1982 avec l’arrivé de Jérôme SAVY, prônant ainsi la tolérance et l’intégration des immigrés, ils participent également a la marche pour l’égalité et contre le racisme de Paris à Marseille. Toujours en 1982, il ouvre une boite de nuit nommée au Refoulée dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon.

Il a fait le tour du monde, de concert en concert, il a rendu des hommages, nous pouvons citer celle rendu à Oum Kalsoum, actrice, chanteuse et musicienne, elle est la Reine de la musique égyptienne, et a Elvis Aaron Presley, l’acteur et chanteur américain.

Au revoir à l’homme de la Culture! Ta Musique Ya Rayeh tiendra compagnie à tes admirateurs partout dans le monde.

 

Ebène Baloka

Articles Similaires

Alpha Condé au port de Boulbinet : « Le crachat du crapaud ne peut entacher la blancheur de la colombe »!

tsegbaya

Hausse contre le prix du carburant : les forces sociales appellent à une nouvelle manifestation le 07 août prochain (Copie déclaration)

tsegbaya

Rwanda-Guinée : l’incertitude sur la qualification du Syli National dans les airs

tsegbaya

Comment passer d’étudiant à entrepreneur ?

tsegbaya

Guinée: l’opposition appelle ses militants à une forte mobilisation la semaine prochaine

tsegbaya

Quinze jours de prison pour les Pussy Riot après leur intrusion lors de la finale du Mondial

tsegbaya