Soleil FM
Guinée société Infos

« Sans la paix nous n’irons jamais de l’avant », prêche l’imam Saliou camara

Le monde musulman a célébré ce 21 aout 2018 la fête de Tabaski. Autrement appelée la plus grande fête musulmane, la tabaski est la cérémonie qui met un terme au pèlerinage dans les lieux saints de l’islam. Elle est caractérisée par l’immolation d’un bétail un rite du prophète Abraham.

Tôt le matin les fidèles musulmans de la capitale, se sont rendus dans les différents lieux de prière pour s’acquitter de leur devoir religieux. Au palais présidentiel situé dans la commune de Kaloum, c’est le grand imam de Conakry qui a officié la prière. Plusieurs membres du gouvernement étaient de la partie à leur tête le chef de l’Etat professeur Alpha Condé.

C’est à 9 heures et quarts que la prière a débuté, cette prière s’est tenue dans un dispositif sécuritaire très impressionnant comme toujours dans le jardin botanique de Sékhoutouréya. Dans son sermon, l’essentiel du message de l’imam El hadj Mamadou Saliou Camara a porté sur la paix et la cohésion entre les guinéens. Il a aussi insisté sur le respect du prochain, le respect des principes de l’islam pour finir il a indiqué.

‘’ Le prophète paix et salut sur lui recommande l’immolation du bétail à tous les fidèles musulmans ayant les moyens. Ce sacrifice n’est pas lié à l’âge, au lieu de faire pour votre père faites pour vous-même d’abord même si vous avez 22 ans. Ce qui fait que les jeunes guinéens s’abstiennent de ce sacrifice, c’est parce qu’on les dit que celui qui commence ne peut plus arrêter ce qui archi faux’’.

Aux cotés du chef de l’Etat étaient présents certains membres du gouvernement, opérateur économique et homme politique.  Des prières et bénédictions ont été dites pour la paix et le progrès de la Guinée.

  •                                                                                                           ML Yansané

Related posts

Découverte d’un squelette humain dans une forêt à N’Zérékoré : témoignage du maire de Gouecké

tsegbaya

Le général Mathurin Bangoura attendu le 1er octobre prochain à la barre

tsegbaya

Sory Kandia KOUYATE ; l’envoutante voix

tsegbaya