Soleil FM

Tag : Alpha Condé

Guinée Actus Guinée Politique

A la une Guinée/politique: des frustrés du RPG menacent d’investir la rue

Linsan

Le collectif des frustrés du RPG s’engage dans un bras de fer avec les responsables du parti au pouvoir dès la première quinzaine du mois de juillet. Selon le chargé à la communication du dit collectif, les démarches sont en cour afin de rencontrer le président Alpha condé. Cependant s’ils ne parviennent pas à leur objectif, ces oubliés de la mouvance vont investir la rue pour se faire entendre par le président de la République.

Depuis sa création il y a quelques mois, le collectif des frustrés du RPG arc-en-ciel peine à faire valoir leur revendication auprès du président Alpha Condé. Selon le chargé de la communication du dit collectif, s’ils ne rencontrent pas le président dans quelques semaines, ils descendront dans la rue. AbdoulayeKader Camara.

« Depuis la création du parti, l’unique raison qu’on ne cesse de revendiquer c’est de rencontrer le président de la République et tant que ce but là n’est pas atteint, on prétend manifester à partir de la première quinzaine du mois de juillet », a- t -martelé.

Selon Abdoulaye Kader Camara, tous ce qu’ils veulent c’est de rencontrer le président de la république pour lui présenter les 12 points de leur revendication.

« Y a de cela deux ou trois mois nous avions tenus une conférence à la maison de la presse de Conakry.  À l’issu de la conférence, on avait dressé un mémorandum qui avait en son sein douze points revendicatif qui devait être pris en compte. Et si nous rencontrons le président de la république, on fera cas de ces douze points afin que nous puissions entrer en possession de nos droits… », a déclaré le chargé responsable de communication du collectif.

A en croire aux propos du chargé à la communication du collectif, s’ils peinent encore dans leur démarche, c’est parce qu’il y aurait des mains noires dans ce dossier.

« On fait de notre mieux, on ménage pas mal d’efforts dans ce sens et vue maintenant qu’on nous met les battons dans les roues, il va falloir que nous nous faisons entendre d’une autre manière », a affirmé.

Le but de ce collectif est de défendre les personnes laissées pour compte et qui se sont battues pour l’avenir du parti afin qu’elles puissent être rétablit dans leur droit, à conclut Abdoulaye Camara, chargé à la communication du collectif des frustrés du RPG.

FATOUMATA KEITA

Actualités Guinée Politique

A la une Conakry : Adama Barrow en visite chez Alpha Condé, les deux inaugurent un centre dès après l’aéroport

Linsan

Après l’aéroport international de Gbessia-Conakry, où le Président guinéen est venu réceptionner son homologue gambien ce jeudi 3 juin 2021, ces chefs d’Etat se sont dirigés avec leurs protocoles à Kaporo, un quartier situé dans la banlieue de Conakry. Alpha Condé et son homologue ont mis l’occasion à profit pour inaugurer le centre de gestion des permis de conduire. Un projet piloté par le ministère des transports.

Satisfait de cette réalisation, le ministre des transports a d’abord salué l’entreprise en charge du projet avant de souligner l’importance accordée à ce permis.

« L’intérêt pour ce projet, c’est tout d’abord assurer la sécurité dans la circulation en République de Guinée. Et l’autre intérêt non des moindre c’est que ce permis est valable à l’international. Cette société a signé un accord qui permet aux guinéens détenteurs de ce permis de s’en servir partout où ils se trouvent dans le monde. Soit on échange avec le permis du pays ou on échange avec le permis guinéen. Aussi ça évite que les accidents ne se produisent parce que ce permis là ne se donne pas à n’importe qui », a expliqué Mohamed Keïta

En plus d’être authentique, ce document n’est pas falsifiable.  Pour son obtention, il faut préalablement passer par des tests.

« Il y’a ici des machines de dernière génération. Donc fini la fraude, c’est le permis de conduire biométrique qui va commencer en Guinée. Pour quelqu’un qui veut avoir un permis il faut passer dans une école et voir si la personne n’a pas une maladie incompatible avec la conduite. Et on t’examine si les cours théoriques et pratiques sont assimilés. C’est en ce moment seulement qu’on peut laisser la personne prendre un permis », a commenté Mômon Sacko, directeur du projet en charge.

Pour faire adhérer les citoyens à cette initiative, une campagne de sensibilisation est prévue dans les prochains jours à l’intérieur du pays, a indiqué Alhassane Kénéma, directeur général d’informafrik.

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU