Soleil FM

Tag : Colonel Mamady Doumbouya

Actualités

A la une La délégation de la CEDEAO a rencontré Alpha Condé et la junte militaire

LINSAN

Arrivée à Conakry à 11heures, heures locale et en temps universel. La délégation CEDEAO a quitté la capitale guinéenne dans la soirée. Dépêchée en Guinée après le coup d’État militaire qui a renversé Alpha Condé le dimanche 5 septembre 2021. Les ministres des Affaires étrangères du Ghana, du Togo, du Burkina Faso et du Nigeria ont rencontré le colonel Mamady Doumbouya, à la tête du Comité national de redressement et de développement qui a pris le pouvoir. Comme elle le demandait, la délégation a pu voir Alpha Condé.

Il « va très bien » assurent plusieurs membres de la délégation qui l’ont vu cet après-midi, qui ont discuté avec lui au quartier général des forces spéciales à Conakry. C’était la priorité de cette mission : s’assurer de la santé et des conditions de vie du président déchu arrêté dimanche. À la sortie du camp du CNRD ultra-sécurisé et survolé par un drone, Jean-Claude Kassi Brou, président de la commission de la Cédéao, a fait une très brève déclaration 

« Nous avons eu des rencontres avec le Comité national de redressement, avec le Comité national de redressement avec à sa tête bien sûr le colonel Mamady Doumbouya. Nous avons eu des échanges très positifs et nous avons eu également la possibilité de rencontrer l’ancien président Alpha Condé, donc nous avons également échangé avec lui. Nous allons rendre compte aux chefs d’État des résultats de nos échanges. »

Alors sur l’avenir d’Alpha Condé maintenant, sur une éventuelle libération, « des discussions ont été engagées », indique la secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères guinéen qui assure l’intérim mais « le principe est acquis » a affirmé Fanta Cissé à l’aéroport entourée de responsables militaires. Elle tire un bilan « très positif » de ces échanges. 

Ces rencontres ont commencé en fin de matinée dans un grand hôtel de Conakry. Des discussions d’abord menées côté CNRD par le colonel de gendarmerie Balla Samoura, rejoint dans un second temps un peu plus tard par le colonel Mamady Doumbouya à la tête du CNRD, accompagné d’un cortège de véhicules blindés. « Il était très ouvert, très franc » selon la ministre des Affaires étrangères du Ghana, qui conclut : « nous sommes venus prendre contact, c’est fait, et nous allons poursuivre ce dialogue. » 

Sources rfi

LAMINE LINSAN

Guinée Actus Guinée Politique

A la une Guinée : tête-à-tête entre nouvelles autorités et anciens dignitaires

LINSAN

Après son discours tenu au chapiteau du palais du peuple ce 6 septembre, le colonel Mamady Doumbouya a eu un entretien avec les anciens ministres et présidents des institutions républicaines. Au cours de la rencontre, selon nos sources, le patron du Comité national de rassemblement et du développement (CNRD) a demandé le soutien de ces anciens dignitaires du régime d’Alpha Condé.

Quand le désormais ancien Premier ministre a pris la parole, il a demandé à ce que les militaires réservent à Alpha Condé un traitement physique et moral conformément à son statut, vu que c’est un Président de la République, puis un personnage âgé.

Quant à Amadou Damaro Camara, il a fait savoir au colonel Doumbouya que les institutions ont des statuts différents des ministères. Il lui a demandé de tenir compte de ce facteur.

Amara Somparé a quand à lui parlé des cas de vandalisme enregistrés dans le ministère de la Communication et de l’Information et aux médias publics situés dans les environs, notamment la Radio rurale, le journal Horoya.

Pour sa part, le président de la Commission électorale nationale (CENI) a fait savoir que des individus s’étaient rendus au siège de l’institution pensant y trouver de l’argent, puisque le Budget venait d’être adopté.

Comme l’avait dit Damaro, Hadja Rabiatou Diallo a rappelé au colonel Doumbouya que la Guinée dirige actuellement l’Union des conseils économiques et sociaux et institutions similaires des pays membres de la Francophonie (UCESIF). Ce qui signifie que si la dissolution de cette institution est maintenue, la Guinée perdrait non seulement la présidence de cette organisation internationale, mais aussi les avantages qu’elle pourrait en bénéficier, puisque la formation de nombreux jeunes guinéens est prévue au sein de l’UCESIF.

Le colonel Doumbouya a promis d’examiner le cas de Hadja Rabiatou Sérah Diallo, présidente du Conseil économique, social, culturel et environnemental (CESCE).

Il a ensuite fait savoir aux anciens dignitaires du régime Condé, qu’il ne toléra aucune action de sabotage contre le CNRD.

Les anciens ministres et présidents des institutions sont repartis avec leurs véhicules de service, mais ils doivent les déposer dès ce mardi 7 septembre 221 au niveau des Secrétaires généraux de leurs ministères, pour ce qui concerne les ministres.

Ils sont tous interdits de sortie du territoire national pendant la transition et ils doivent déposer leurs documents de voyage.

Guinée Actus Guinée Politique

A la une Coup d’Etat en Guinée, un lieutenant-colonel prend le pouvoir

LINSAN

Le discours de prise de pouvoir par le commandant des forces spéciales a été diffusé sur les réseaux sociaux ce dimanche 4 septembre 2021dans la matinée. Sur la vidéo, le Lieutenant-colonel Mamady Doumbouya annonce la suspension de la constitution, la dissolution du parlement et du gouvernement.

Par la même occasion, le nouvel homme fort de la Guinée a confirmé les images qui avaient fait le tour des réseaux sociaux, image qui faisait état de l’arrestation du Président déchu Pr Alpha Condé.

C’est à partir de 14heures à Conakry et en temps universel que le Lieutenant-colonel Mamady Doumbouya est apparu à la télévision nationale (RTG), entouré de ses frères d’armes lourdement armés.

Il a réitéré la prise du pouvoir devant les caméras de ce média d’Etat. Il a en substance dénoncé la mauvaise gouvernance et d’inféodation des intuitions et organes de l’Etat.

« L’instrumentalisation de la Justice, le piétinement des droits des citoyens, l’irrespect des principes démocratiques, la politisation à outrance de l’Administration, la gabegie financière, la pauvreté et la corruption endémique ont amené l’armée guinéenne à travers le Comité national du rassemblement et de développement à prendre ses responsabilité vis-à-vis du peule souverain de Guinée dans sa totalité. Nous avons décidé à partir de l’instant de dissoudre la constitution,… Nous allons dissoudre les institutions, le gouvernement est dissout », s’est adressé aux peuple de Guinée Lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.

Le putschiste a par ailleurs annoncé la fermeture des frontières terrestres et invité tous les corps armés à se mettre du côté du peuple, afin d’honorer les devanciers qui ont trouvé la mort pour la dignité et l’honneur de ce peuple.