Soleil FM

Tag : dialogue

Guinée Actus Guinée Politique

A la une Me Faya Kamano attaque les forces de l’ordre, Mamadi Kaba enfonce le clou

LINSAN

 Au cours du procès portant sur l’assassinat du doyen des opérateurs économiques Doura Diallo, l’avocat de ma partie civile Me Faya Kamano a soutenu que ‘’en Guinée, les populations ne sont plus en sécurisé avec la coalition des hommes en ténue et les bandits’’.

Dans cette affaire, l’implication d’un commando et d’un brigadier-chef des CMIS a été notifiée. Joint par notre rédaction ce mercredi 15 juin 2021, le Président de la ligue des droits de l’homme et la démocratie en Afrique a également soutenu les propos de Me Faya Kamano avocat de la partie civile.

C’est un fait qui devient récurrent en Guinée, la collaboration entre des présumés bandits et certains agents de sécurités pour terroriser les populations.

Le dernier cas s’est produit dans l’assassinat du doyen des opérateurs économiques. Le président de la ligue des droits de l’homme et la démocratie en Afrique soupçonne des services de sécurités d’être en collaboration avec des présumés malfrats. 

« C’est une dynamique qui a toujours existé en Guinée, les bandits sont mieux armés, et parfois on a l’impression qu’ils sont mieux entrainés que les services de sécurité, c’est justement à cause du fait que les éléments incontrôlés des forces armées collaborent avec les bandits, ils les soutiennent dans les opérations et cela fait que les populations ne sont pas en sécurité », regrette Mamadi Kaba.  

Pour l’activiste de la défense des droits de l’homme, tant qu’il y aura de la collaboration entre des agents de sécurités et des malfaiteurs, la lutte contre l’insécurité sera encore difficile en Guinée.

Mamadi Kaba, Président de la LIDDA

 « Je pense que c’est un défi très important qu’il faut relever, parce que personne ne peut se sentir en sécurité tant que des forces chargées de favoriser la sécurisation des populations collaborent avec les ennemis du peuple. Donc, l‘Etat doit mettre fin à l’impunité », sollicite Mamadi Kaba.   

Mamadi Kaba invite les forces de sécurité à accomplir convenablement leur mission. Celle qui consiste à protéger les populations.

 « Chacun devait respecter des lois dans les limites, on doit avoir des agents de force de l’ordre qui vont coopérer avec les populations pour leur sécurité et non pas avec les bandits pour terroriser les populations », conseille-t-il.

Le procès des présumés auteurs de l’assassinat du doyen Doura Diallo, se poursuit jusqu’au 28 juin 2021.

FATOUMATA NIMAGA