Soleil FM

Tag : Dr Ben Youssouf Keita

Guinée Actus Guinée Politique

A la une Affaire Grenade : « Je comprends l’acharnement de ce militant », Dr Ben Youssouf Keïta

LINSAN

Boubacar Diallo ‘’alias Grenade’’ tire à boulets rouges sur l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, son désormais ancien parti. Il a réitéré les invectives dans une émission chez nos confrères de FIM Fm ce lundi 21 juin 2021. L’ancien député de l’UFDG, l’Honorable Ben Youssouf Keita dit comprendre l’acharnement de ce militant.

Depuis sa sortie de la maison centrale de Conakry, Boubacar Diallo ‘’alias Grenade’’ ne s’est pas fait attendre pour clamer qu’il a été abandonné par les responsables de l’Union de Forces Démocratiques de Guinée. Dr Ben Youssouf Keïta, membre du conseil politique de l’UFDG, pense que c’est un otage libéré qui a réagi.

«  C’est un otage qui vient d’être libéré et  vous savez quand vous êtes otage, vous n’êtes pas le maitre de vous-même, votre situation psychologique basique est vraiment très vulnérable. Donc, il faut pour de même comprendre sa situation psychologique et donner le temps au temps» a-t-il précisé.

Cet ancien inconditionnel de l’UFDG a été manipulé une première fois, il ne faut pas exclure cette éventualité dans ses prises de positions actuelles soutient Dr Ben Youssouf Keita.

« Il avait déjà été manipulé auparavant en détention, vous avez confirmé cela à la radio et moi aussi j’ai écouté comment on l’a fait faire une photo avec une arme. Alors  ce n’est pas exclu qu’il ait subi d’autres manipulations », a signalé l’ancien Président de la commission de la santé au parlement guinéen.

Pour cet ancien député, l’UFDG n’a pris aucune décision à l’encontre de ‘’Grenade’’. Par ailleurs, Dr Ben Youssouf précise qu’aucun militant n’est forcé à rester dans un parti politique.

« S’il maintient sa position, ben ! On aura eu le temps avec le recule de savoir pourquoi il a fait ça. Qu’est qui l’a animé ? Es- ce que c’est sa conviction ? Et là nous pouvons maintenant prendre notre position. Mais une fois de plus je pense que le parti politique ne retient obligatoirement qui que ce soit. On adhère librement à un parti politique, on peut en sortir librement. Personne n’est salarié d’un parti politique. », a-t-il apporté.

La question que l’on pose est de savoir si cette grâce du Président de la République est une façon de déstabiliser le parti de Cellou Dalein Diallo ou de favoriser le cadre de dialogue permanant encours. L’avenir nous dira.

AMARA SIMBA