Soleil FM

Tag : Guinée Conakry

Guinée Actus Guinée Politique

A la une Guinée/politique: des frustrés du RPG menacent d’investir la rue

Linsan

Le collectif des frustrés du RPG s’engage dans un bras de fer avec les responsables du parti au pouvoir dès la première quinzaine du mois de juillet. Selon le chargé à la communication du dit collectif, les démarches sont en cour afin de rencontrer le président Alpha condé. Cependant s’ils ne parviennent pas à leur objectif, ces oubliés de la mouvance vont investir la rue pour se faire entendre par le président de la République.

Depuis sa création il y a quelques mois, le collectif des frustrés du RPG arc-en-ciel peine à faire valoir leur revendication auprès du président Alpha Condé. Selon le chargé de la communication du dit collectif, s’ils ne rencontrent pas le président dans quelques semaines, ils descendront dans la rue. AbdoulayeKader Camara.

« Depuis la création du parti, l’unique raison qu’on ne cesse de revendiquer c’est de rencontrer le président de la République et tant que ce but là n’est pas atteint, on prétend manifester à partir de la première quinzaine du mois de juillet », a- t -martelé.

Selon Abdoulaye Kader Camara, tous ce qu’ils veulent c’est de rencontrer le président de la république pour lui présenter les 12 points de leur revendication.

« Y a de cela deux ou trois mois nous avions tenus une conférence à la maison de la presse de Conakry.  À l’issu de la conférence, on avait dressé un mémorandum qui avait en son sein douze points revendicatif qui devait être pris en compte. Et si nous rencontrons le président de la république, on fera cas de ces douze points afin que nous puissions entrer en possession de nos droits… », a déclaré le chargé responsable de communication du collectif.

A en croire aux propos du chargé à la communication du collectif, s’ils peinent encore dans leur démarche, c’est parce qu’il y aurait des mains noires dans ce dossier.

« On fait de notre mieux, on ménage pas mal d’efforts dans ce sens et vue maintenant qu’on nous met les battons dans les roues, il va falloir que nous nous faisons entendre d’une autre manière », a affirmé.

Le but de ce collectif est de défendre les personnes laissées pour compte et qui se sont battues pour l’avenir du parti afin qu’elles puissent être rétablit dans leur droit, à conclut Abdoulaye Camara, chargé à la communication du collectif des frustrés du RPG.

FATOUMATA KEITA

Guinée Actus

A la une Justice : Madik sans frontière écope d’un an de prison en appel

Linsan

Un an d’emprisonnement ferme contre Mamadi Condé, ‘’alias Madik sans frontière’’, c’est la décision rendue ce jeudi 10 juin par la cour d’Appel de Conakry. Il était poursuivi pour atteinte aux institutions de la République, téléchargement, diffusion et mise à la disposition des messages. Dans sa délibération, le juge audiencier Elhadj Mangadouba Sow, a infirmé le jugement rendu en première instance. Toutefois il a reconnu le prévenu coupable des faits qui lui ont été reprochés. Pour les avocats du collectif, c’est un ouf de soulagement. Amara Simba Sylla pour plus de détails.

Détenus depuis maintenant 8 mois à la maison centrale de Conakry, Mamadi Condé ‘’alias Madik sans frontière’’ vient d’être situé sur son sort.

Poursuivi pour atteinte aux institutions de la République, téléchargement, diffusion et mise à disposition des messages, ‘’alias Madik sans frontière’’ a été condamné ce jeudi 10 juin 2021 à un an de prison ferme.

Pour ses avocats, c’est une bonne nouvelle. Me Salifou Beavogui est l’un des conseils du collectif.

« Sa peine a été ramenée de 5 ans à un an et qu’il n’y a plus d’amende, je ne peux que me réjouir, dire Dieu merci. Notre appel a prospéré, par ce que si de 5 ans on vient à un an, je pense qu’il ne lui reste plus que quelques mois pour s’en sortir… », s’est-il réjoui.

Me Abdoulaye Keïta, après avoir salué la décision, a déclaré que le collectif continuera son combat jusqu’à la libération pure et simple de leur client.

« Vous savez on ne va pas commenter les décisions de la justice. Nous pensons que ‘’alias Madik sans frontière’’ doit être libéré, mais nous allons utiliser les voies de recours devant la cour suprême si le bon Dieu accepte dans un bref délai », a-t-il- précisé.

Il faut rappeler que le ministère public avait requis cinq ans d’emprisonnement ferme et une amende de cent millions de francs guinéenà l’encontre de Mamadi Condé.

AMARA SIMBA SYLLA

Guinée Actus Guinée Politique

Assemblée nationale : l’Ambassadeur d’Iran chez Damaro pour remettre une lettre d’invitation

Linsan

Après l’Ambassadeur d’Israël le mardi 8 juin 2021, le Président de l’Assemblée nationale a reçu en audience celui de la République islamique d’Iran ce mercredi 9 juin 2021 dans la salle des actes du palais du peuple.

Les échanges entre ces deux hommes ont porté sur le renforcement des coopérations entre ces deux Etats. A cette occasion, le deuxième vice-président du parlement guinéen a reçu l’invitation de représenter la Guinée aux éventuels échanges entre ces deux Etats. 

Au sortir de la salle des actes, le diplomate iranien s’est exprimé au micro soleilfmguinee.net.

« Ces deux pays croient qu’ils peuvent bénéficier à travers leur coopération, développer leur relation d’amitié ancienne.  La République islamique d’Iran est prête à mettre en disposition ses acquis et expériences. Alors nous voulons que ces relations se développent surtout à partir de cette rencontre d’aujourd’hui », a exprimé Mohammad Hossein.

Après avoir touché en revue leur coopération, ils ont aussi parlé de d’autres secteurs qui feront l’objet des prochaines rencontres.

L’occasion était de mise pour Honorable Fodé Soumah deuxième vice-président de l’Assemblée nationale de faire de son invitation prochaine.

« A cette occasion, ces deux autorités ont fait le tour d’horizon des activités qui existent déjà entre ces deux pays. Mais également ils ont ouvert d’autres créneaux pour les départements qui n’ont pas eu encore la chance de travailler avec la République d’Iran. Sinon dans l’ensemble, tous les départements nationaux intéressent la coopération iranienne. C’est à ce titre-là, une invitation a été faite. J’ai donc le plaisir de vous annoncer que j’ai été choisi en tant que Président des groupes d’amitié pour prendre part à ces discussions qui auront lieu, et ici au niveau des départements ministériels et en Iran avec les autorités iraniennes », a précisé Honorable Fodé Soumah.

Pour boucler ces visites diplomatiques, le Président de l’Assemblée nationale Amadou Damaro Camara recevra en audience ce jeudi 10 juin 2021, la délégation de l’Union européenne au palais du peuple.

SAMUEL DEMBA DUOALMOU

Guinée Actus Guinée Politique

Sanctions économiques contre la Guinée, Plaidoiries

Linsan

Les sanctions économiques constituent un risque considérable pour la Guinée. Depuis le 21 mai 2021, l’Union Européenne a pris des sanctions contre quelques individus impliqués dans le massacre du 28 septembre 2009. Au-delà de ces sanctions, figurent des sanctions économiques que risque de connaître la Guinée toute entière.

C’est dans ce contexte que le député français Sébastian Nadot a alerté l’U.E. sur les risques de ces sanctions. Il sollicite des sanctions économiques ciblées contre les présumés auteurs de ce massacre.

Ce mercredi 9 juin 2021, la rédaction de soleilfmguinee.net a fait réagir le Président du Forum Civil guinéen, à cette demande de Sébastian Nadot.

A propos, Ibrahima Balaya Diallo soutient l’idée de l’élu français et propose des solutions pour éviter toute sorte de sanction contre la Guinée.

Après le massacre du 28 septembre 2009, les familles des victimes continuent de réclamer justice. C’est dans ce cadre que des sanctions ciblées ont été prises par l’Union Européenne. Au-delà de ces sanctions, les euros-députés envisagent des sanctions économiques contre la Guinée.

Mais un des élus français a alerté sur les risques que prendrait l’Union Européenne en infligeant des sanctions économiques contre le pays tout entier. Suite à cette plaidoirie, le Président du forum civil guinéen soutient la même cause et qualifie de dangereuses ces types de sanctions.

 « C’est vrai que ça serait très dangereux de punir tout un pays, parce que y a une sorte de mauvaise gouvernance, je crois que la manière qui avait été proposée par le parlementaire français est une très bonne chose de cibler les gens qui sont à peu près responsables de tous ces mélimélos », a  souhaité Ibrahima balaya Diallo. 

L’activiste de la société civile guinéenne exige à ce qu’on ait des solutions pour éviter de telles sanctions désormais. Personnellement Ibrahima Balaya Diallo propose la restauration du dialogue politique. 

« Je crois qu’il faut restaurer la liberté d’expression, il faut renouer le dialogue entre les partis politiques, parce que tout est rompu, car, malheureusement qu’aujourd’hui y a un silence total, personne n’en parle. Peut-être que maintenant ces sanctions ciblées vont dissuader», recommande t-il.

Les euros-députés doivent examiner le renouvellement de ces sanctions en septembre 2021.

FATOUMATA NIMAGA

Guinée Actus

Guinée dialogue : la convergence des acteurs pour la relève politique est favorable…

Linsan

Les membres de la Convergence des Acteurs pour la Relève Politique décident d’accompagner le Président du cadre permanant du dialogue politique et social, et son Secrétaire permanant. Dans une déclaration rendue publique ce lundi 7 juin 2021, ils disent être favorables au dialogue ; ils ont aussi mis l’occasion à profit pour demander la libération des détenus politiques. La rencontre a eu lieu à la maison commune aux journalistes, sise à Kipé Dadya dans la commune de Ratoma, Conakry.

Lisez la déclaration ci-dessous.

DECLARATION

Vu la constitution ;

Vu le décret 03/PRG/SGG du 27 janvier 2021,  Portant création, fonctionnement et attribution du cadre permanent du dialogue Politique et social et celui nommant secrétaire permanent du même cadre ;

Vu la décision de la plénière de la CARP en date du 29 Mai à son siège ;

Vu la situation sociopolitique et économique de la République de Guinée, la Convergence des Acteurs pour la Relève Politique déclare :

Son soutien à toute initiative allant dans le sens d’un dialogue politique inclusif, inter guinéen.

Dans cette vision nous nous engageons à accompagner le Président du cadre permanent du dialogue politique et social et son Secrétaire permanent nommé pour l’atteinte des objectifs de leur mission.

La CARP s’oppose à toute idée prévoyant l’augmentation du prix du carburant à la pompe sans tenir compte des mesures d’accompagnement telles que: la baisse des prix des produits de premières nécessités, l’augmentation du nombre de bus pour le transport des personnes et leurs biens etc….

La CARP invite le Gouvernement guinéen à :

-Recenser et à indemniser tous les propriétaires des maisons qui ont étés détruites lors du déguerpissement des voiries urbaines conformément à la loi;

-compte tenu de la nécessité d’un dialogue à caractère inclusif, CARP demande d’accélérer les dossiers des détenus des partis  politiques en détention dans les maisons d’arrêts et voir même les accorder une liberté provisoire sous surveillance judiciaire ;

-A prendre des mesures d’accompagnement  en faveur des entreprises privées locales dans appels d’offres des petits et grands projets d’Etat ;

-A communiquer sur sa gestion sociopolitique et économique pour situer le peuple tout en lui permettant d’avoir accès à l information sur sa gestion de la guinée ;

-A autoriser les opérateurs Cultures à la reprise de leurs activités dans le strict respect des mesures édictées par l’ANSS, vu que la prolifération des campagnes de vaccination dans tous les quartiers et les préfectures de la Guinée.

Vive la République de Guinée,

Vive la CARP,

AMARA SIMBA

Guinée Actus Guinée Politique

Politique : Grenade a-t-il quitté l’esquif UFDG ?

Linsan

Le parti de l’Union des Forces Démocratique de Guinée a réagi ce lundi 7 juin 2021 aux propos tenus par Boubacar Diallo ‘’alias Grenade’’, qui affirme être abandonné par le parti de Mamadou Cellou Dalein Diallo. Joint ce lundi par notre rédaction soleilfmguinee.net, Dr Ben Youssouf Keïta déclare que ‘’Grenade’’ n’a jamais été abandonné par les cadres de l’UFDG.

Dans sa déclaration, Dr Ben Yousouf Keïta, membre du bureau politique national salue le courage de Boubacar Diallo ‘’alias Grenade’’ qui selon lui a été condamné à cause de son appartenance politique.

« Je commencerais d’abord à rendre un vibrant hommage à ce garçon. L’UFDG n’a jamais abandonnée monsieur Boubacar Diallo ‘’alias Grenade’’. Nous savons, c’est pour son militantisme dans les rangs de l’UFDG qu’il a été appréhendé. L’UFDG en ce que je sache depuis son arrestation n’a jamais délaissé. On lui y a toujours soutenu moralement et financièrement. La preuve, les avocats qui lui défendent sont engagés par l’UFDG », a précisé Dr Ben Youssouf Keïta.

Selon bon nombre d’observateurs, Boubacar Diallo ‘’allias Grenade’’ n’est plus militant de l’UFDG. Pour notre interlocuteur, ‘’Grenade’’ reste toujours militant du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo.

« Moi, je n’ai pas vu sa lettre de démission en tant que membre de L’UFDG, vous savez en politique il y a trop de rumeurs, donc ce qui reste claire, il est toujours un membre de l’UFDG », a-t-il insisté.

Boubacar Diallo ‘’allias Grenade’’ a été condamné dans un procès en appel la semaine passée à dix ans de prison assortie d’une période de sûreté de cinq ans par la Cour d’appel de Conakry. 

FATOUMATA BAH

Actualités Sociétés

Les mots du ministre guinéen de l’environnement à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement

Linsan

Le ministre d’Etat, ministre de l’environnement des eaux et forets de la Guinée, Mohamed Oye Guilavogui a fait une déclaration à la faveur de la célébration de la journée mondiale de l’environnement, dont soleilfmguinee.net a reçu une copie. Lisez l’intégralité ci-dessous.

REPUBLIQUE DE GUINEE

Travail-Justice-Solidarité

CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT CELEBRE LE 05 JUIN 2021.

A L’OCCASION NOUS VOUS LIVRONS LA DECLARATION DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT DES EAUX ET FORETS, MOHAMED OYE GUILAVOGUI

Chers compatriotes,

La Journée Mondiale de l’Environnement, date anniversaire de la création du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE) est célébrée à travers le monde, le 5 juin de chaque année.

L’objectif visé par cette journée est de susciter l’intérêt de la classe politique et le désir d’agir. Elle est mise à profit pour informer et sensibiliser les acteurs du développement, pour qu’ils comprennent que leur participation active et effective à la gestion durable de l’environnement est essentielle et qu’ils doivent de ce fait, changer favorablement leurs comportements et attitudes à l’égard des questions environnementales.

La célébration de cette Journée donc, permet aux nations et aux peuples d’améliorer leur qualité de vie sans compromettre, celle des générations futures. Le Pakistan aura le privilège de l’accueillir cette année 2021.

Le thème central de cette année retenue par le PNUE est intitulé « La restauration des écosystèmes ». Les écosystèmes expriment l’interaction entre les organismes vivants – plantes, animaux, personnes – et leur Environnement. Cela inclut la nature, mais aussi les systèmes créés par l’homme, comme les villes ou les exploitations agricoles.

Citoyennes et citoyens,

Des forêts aux terres agricoles en passant par les étendues et les cours d’eau douce, les océans et les littoraux, les écosystèmes dans toute leur vitalité et leur diversité, sont le pilier de notre prospérité et notre bien-être. Or, nous dégradons aujourd’hui ces précieuses ressources de façon alarmante.

Depuis trop longtemps, nous exploitons et détruisons les écosystèmes de notre planète. Toutes les trois secondes, le monde perd suffisamment de forêts pour ouvrir des terrains de distraction et loisir par exemple, et au cours du siècle dernier, selon le rapport spécial du GIEC/PNUE sur les conséquences d’un réchauffement planétaire, nous avons détruit la moitié de nos zones humides.

Pas moins de 50% de nos récifs coralliens ont déjà disparu et  jusqu’à 90% d’entre eux pourraient disparaître d’ici  2050, même si le réchauffement de la planète se limitait à une augmentation de un virgule cinq degré Celsius.

La perte d’écosystèmes prive le monde des puits de carbone, comme les forêts et les tourbières. Les émissions mondiales de gaz à effet de serre ont augmenté pendant les trois années consécutives et la planète est en passe de subir un changement climatique potentiellement catastrophique.

La Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes est un moyen de contribuer à renverser cette tendance et d’offrir un avenir plus durable à la nature et à l’humanité. Les écosystèmes sont le socle de toute une vie sur terre. Protéger les écosystèmes, c’est protéger la planète et ses habitants.

Face à ces défis, la Journée Mondiale de l’Environnement se concentre sur la restauration des écosystèmes et son thème est « Réimaginer, Recréer, Restaurer ». Ce qui est en adéquation avec la vision du Gouvernement Guinéen à travers ‘l’Initiative présidentielle de reboisement.  Aussi, elle est en phase non seulement avec la campagne de reboisement  annuelle du Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêts,  mais aussi avec les objectifs de l’ambitieuse idée de projet portant le reboisement de 500 000 ha initié par le Département, et sur une période de 5 ans.

La restauration des écosystèmes consiste enfin à prévenir, à stopper et à inverser les dommages pour passer de l’exploitation de la nature à sa guérison. Cette Journée mondiale de l’environnement donnera le coup d’envoi de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030, une mission mondiale visant à faire revivre des milliards d’hectares, des forêts aux terres agricoles, du sommet des montagnes aux profondeurs de la mer.

Citoyennes et Citoyens

Nous ne pouvons pas remonter le temps. Mais nous pouvons planter des arbres, rendre nos villes plus vertes, redonner vie à nos jardins, changer notre régime alimentaire et assainir les rivières et les côtes. Nous sommes la génération qui peut faire la paix avec la nature. C’est notre dernière chance de remettre les choses en ordre.

Soyons actifs, pas anxieux. Soyons audacieux, pas timides. C’est notre moment. C’est votre moment. Rejoignez la Génération Restauration !

Le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts, à travers le Gouvernement Guinéen saisit donc cette opportunité, pour lancer un appel à tous les responsables politiques et administratifs, à tous les citoyens de notre pays pour une prise de conscience collective accrue pour l’initiation d’actions concrètes, en vue d’améliorer le cadre de vie de nos populations dans nos différentes villes.

Main dans la main pour restaurer les écosystèmes, pour une Guinée propre, verte et plus vivable !

Vive la Journée Mondiale de l’Environnement !

Vive les Nations Unies !

Vive la République de Guinée!

Je vous remercie !

Publication : Service Communication : MEEF

Actualités Sociétés

« … à cause de la déforestation les animaux ne savent plus où aller… », Ibrahim Kalil Diakité à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement

Linsan

Les nations unies ont décidé de faire du 05 juin de chaque année, la journée mondiale de l’environnement. Cette journée a pour objectif de sensibiliser les populations sur la protection de l’environnement. Cette année le thème retenu porte sur la restauration des écosystèmes.

A cette occasion la rédaction de soleilfmguinee.net a joint ce samedi ce samedi 05 juin 2O21, le Président de l’Association Guinéenne pour le Développement Durable et la Protection des Ecosystèmes, Ibrahim Kalil Diakité a mis l’accent sur cette journée et envisagé quelques actions en faveur de la protection de l’écosystème ainsi que les bonnes pratiques environnementales. Lisez ci-dessous ses propos recueillis par notre reporter Fatoumata Nimaga.

« Cela part déjà de la conservation de ce qui existe et la création de ce qui n’existe pas. Donc pendant cette journée et tous les autres jours qui vont suivre, le thème de l’environnement sera au centre de toutes les préoccupations. Cette année le thème porte pratiquement sur la protection des écosystèmes, encore une fois la dimension de l’habitat que ça soit l’habitat humain ou l’habitat sauvage, elle est fortement influencée par la dégradation de l’environnement en termes de pollution, en termes d’augmentation des ordures ménagères et la carbonisation, et tous ceux-ci affectent l’habitat humain qui est en milieu urbain.

En ce qui concerne l’habitat sauvage, à cause de la déforestation les animaux ne savent plus où aller et à la limite ne savent pas comment se nourrir aujourd’hui. Puisque nous sortons d’une période pandémique, il y’a également beaucoup de maladies qui sont liées aux eaux souillées, donc c’est de conscientiser les populations pour une gestion correcte des eaux puisées par exemple, et y a de ces pratiques assez simples et nous allons passer de porte à porte pour les expliquer. Voilà cette année ces quelques actions que nous allons entreprendre dans ce sens, d’une part la protection de notre écosystème et d’autre l’adoption des bonnes pratiques environnementales », explique Ibrahim Kalil Diakité.

Propos recueillis par FATOUMATA NIMAGA