Soleil FM

Tag : ONERE

Guinée Actus Guinée Politique

A la une ‘’Il n’y aura pas de recyclage’’, réactions

LINSAN

‘’Il n’y aura pas de recyclage’’. Cette déclaration du colonel Mamadi Doumbouya faite jeudi 24 septembre 2021, lors de sa rencontre avec les associations juvénile et féminine fait parler plus d’un au sein de l’opinion publique guinéenne. Dans la classe politique tout comme celui de la société civile, les analyses s’apparentent et vont toutes dans le sens.

Il ne s’agit pas de tout rejeter en bloc, il faut tamiser pour séparer les bonnes des mauvaises graines. Pour le président du parti Union des Forces Démocratiques-UFD, ce n’est pas un problème générationnel, mais plutôt un problème de discernement. Mamadou Baadiko Bah.

« Je pense qu’il faut faire preuve de discernement. Il ne s’agit pas de tout mettre à la poubelle. Il faut vérifier est-ce qu’avec lui il y a eu des cas d’enrichissement illicite, est-ce qu’il a fait preuve d’incompétence, des violations de la loi et autres. Encore une fois ce n’est pas un problème de générations. Je suis désolé, mais l’âge n’est pas une faculté d’excellence », a-t-il martelé.

Avis que partage le président de l’Observatoire National des Elus de la République et des Elections (ONERE).

Dr Kémo Camara, président de ONERE

« L’angle de la bonne gouvernance, ceux qui ont déjà montré leur limite, ceux qui ont déjà participé à la mal gouvernance, à la mauvaise gestion d’une ressource, à mettre le pays dans ce retard et à la politisation de l’administration publique, au népotisme et tous les travers que vous connaissez, il faut faire une rupture pour ne pas que la Guinée retombe dans le même fléau », a souligné Dr Kémo Camara.

Pour l’activiste de la société civile, la question de génération implique aussi de la compétence, d’où son invite à la prudence.

« Je crois qu’il faut être très prudent, parce que la routine générationnelle demande un passage de la main. Il y a des gens qui ont déjà travaillé dans le gouvernement, le régime sortant et qui ont déjà démontré leur esprit démocratique, c’est le ministre Gassama, comme Yéro Baldé, l’ex ministre de la justice, Me. Sacko, c’est des modèles », a suggéré M. Camara.

Pour ceux qui pensent que la classe politique ne doit pas être des organes de la transition, le président du parti UFD reste inflexible. Un gouvernement ce n’est pas que des technocrates.

« Un gouvernement c’est politique, un gouvernement technocrate ça ne veut absolument rien dire. C’est un politique qui donne l’orientation et les techniciens eux appliquent. Je pense qu’il ne faut pas se mettre à faire de l’amalgame et jeter tout le monde dans le même panier », a indiqué Bah Mamadou Baadiko.

A la question s’il prendra part au futur gouvernement de transition s’il est sollicité, le président de l’UFD, Bah Mamadou Baadiko répond par l’affirmatif.

FATOUMATA KEITA