Soleil FM
Guinée société

‘’ Tout regroupement de plus de 100 personnes est désormais interdit à Conakry’’.

C’est une décision du Gouverneur de la ville de Conakry qui s’inscrit dans le cadre des mesures préventives contre le coronavirus dans la Capitale.

C’est au cours d’une rencontre d’urgence tenue ce vendredi 13 mars au Gouvernorat de la ville, que le Général Mathurin Bangoura a mis en garde les élus locaux et 131 chefs de quartiers de la ville pour l’application de cette ordonnance, afin d’inviter les populations à appliquer les mesures préventives contre le COVID-19.

« N’attendons pas que ce virus soit là pour que des dispositions soient prises. C’est pour cette raison que nous nous sommes dit qu’à compter d’aujourd’hui 13 mars, il se reste que pour la ville de Conakry pas de regroupement de plus de 100 personnes. » a indiqué le Général gouverneur.

Déjà les autorités sanitaires du pays ont confirmé un cas de cette pandémie ce vendredi 13. D’où le bienfondé de cette mesure draconienne que le Général Mathurin vient d’instituer dans la Capitale. « Les mariages bombés qui doivent être faits même s’ils étaient programmés ils doivent être célébrés de façon modeste. Les plages sont interdites et fermées pour tout le monde » renchérit-il.

Selon le Gouverneur, pour le moment cette décision ne concerne pas les mosquées et les églises ni les marchés. Mais pour plus de sécurité, le premier responsable de ville Conakry préfère désormais que les salutations se fassent avec les coudes « C’est pour vous dire que ce n’est pas exagéré. Quand vous tendez la main par inadvertance à un chef de famille et que celui-ci ne vous tende pas la main, ne vous formalisez pas, c’est par rapport à la situation qui prévaut aujourd’hui » affirme le Général Mathurin.

Présent à la rencontre, le représentant de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, Dr Karamoko Kéita a déploré l’abandon du lavage des mains avec du savon et de l’eau de javel par les populations. C’est pourquoi Mathurin a plaidé aux autorités de doter les communes de kits sanitaires « Pour que tous les 131 quartiers de villes de Conakry soient dotés des kits sanitaires d’ici lundi 16 mars 2020, qui vont être placés dans les chefs lieux de quartier. C’est seulement en observant ces règles que nous pouvons éviter la transmission de cette épidémie ».

Pour rappel, le premier cas de COVID-19 sur le territoire Guinéen est une belge de 49 ans qui a été testée positive, et se trouve actuellement au centre de traitement épidémiologique de Nongo, dans la commune de Ratoma.

Samuel Demba Duolamou

Related posts

Société /Dabola : Une fille échappe à un mariage précoce orchestré par ses parents

tsegbaya

Troisième journée “Conakry ville-propre” : une dame de Lambanyi accuse le chef de quartier d’avoir commandité sa bastonnade

tsegbaya

Affaire Diaraye Baldé : Moussa Yéro n’a pas de preuve, selon Maitre Pépé Lamah, avocat de la partie civile

tsegbaya