Soleil FM
Image default
Guinée Politique

40 jeunes pour la prévention et la gestion des conflits

Le ministère des Droits et de l’Autonomisation des Femmes a lancé ce jeudi, la phase 2 du projet de mobilisation des jeunes pour la paix en Guinée.

C’est un atelier de trois jours qui vise à initier des jeunes aux méthodes de prévention et de gestion des conflits pour la consolidation de la paix. L’initiative est du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel (UNOWAS).

La stabilité et la paix dans la sous-région et le sahel, sont des préoccupations majeures de l’UNOWAS depuis plus d’une dizaine d’année. Certes la Guinée n’a pas encore connu une guerre ethnique et communautaire, mais elle est souvent menacée par des conflits avant, pendant et après des élections qui défavorisent le vivre ensemble.

 Nantenin Koné est le point focal de la structure : « Nous avons demandez à ce que les connaissances apprises ici soient mises en l’œuvre sur le terrain et que ces jeune-hommes et dames soient des acteurs de paix dans leur localité et non des auteurs de violence », a-t-elle expliqué.

La représentante du ministère des Droits et de l’Autonomisation des Femmes, à ces travaux, Batouly Kaba invite ces organisateurs à œuvrer dans ce sens pour la stabilité du pays.

« Vous ne savez rien n’est possible sans la paix et la sécurité, et à partir du moment où nous sommes engagés dans l’atteinte des objectifs à l’horizon 2030, tout ce qui concoure à cela nous sommes obligés de nous associer. D’ailleurs même nous sommes au centre de cela. Il faut que nous contribuions à la paix et la sécurité dans le pays », a exprimé la Directrice nationale des genres et équité.

Une quarantaine de jeunes filles et garçons de Conakry et de l’intérieur du pays prennent part à cet atelier. Cheick Mohamed Bayo est l’un d’eux, promet de faire la restitution dans sa localité pour contribuer à la cohésion sociale : « Au retour de cet atelier, il faut que nous participants venus de Faranah, Siguiri, Kindia, Kissidougou, Mamou, …  Nous allons harmoniser nos efforts pour améliorer nos efforts sur le terrain allant dans le sens de la consolidation de la paix parce que nous la jeunesse, nous sommes manipulés par les politiciens ».

Cet atelier ouvert mercredi à Conakry, prend fin ce vendredi. Le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel invite les participants mais aussi le peuple de Guinée à multiplier ces actions pour sauver la Guinée.

Samuel Demba Duolamou.

Jeudi 27 mai 2021

Laisser un commentaire

20  +    =  29