Actualités

Société : la recrudescence du viol en milieu scolaire

today8 février 2022 14

Arrière-plan
share close
Viol en milieu scolaire

En Guinée, le viol est devenu un phénomène récurrent surtout en milieu scolaire. Pour la directrice exécutive du club des jeunes filles leaders de Guinée, nous vivons dans  une société ou l’application des textes de loi constitue de nos jours un vrai problème. Kadiatou Konaté l’a fait savoir au cours d’un entretien téléphonique accordé à notre rédaction.

Le viol en milieu scolaire bat son plein en Guinée. Le plus souvent, ces présumés auteurs mettent  l’accent sur le  mode vestimentaire pour violer leurs victimes. Selon la directrice exécutive du club des jeunes filles leaders de Guinée, Kadiatou Konaté, les viols n’ont pas de causes.

« Nous sommes dans une société où la situation des textes de loi reste un problème et la perception des gens restent encore très caduque parce qu’on a pris tendance à victimiser les victimes que les présumés auteurs on fait. Je pense que cela est dû à plusieurs autres facteurs ne justifiant pas forcement les gens qui ont le viol parce que très souvent on va se demander pourquoi vous avez fait le viol ? C’est toujours la même réponse qui vient sauf que dans la plupart des cas ce ne sont pas ces mêmes réponses. Quand on dit l’habillement des filles, c’est ce qu’on utilise pour justifier le viol ainsi de suite ».

Pour éviter ce phénomène en milieu scolaire, notre interlocutrice, Kadiatou Konaté fait des propositions. 

« Actuellement la masculinité positive est vraiment important dans nos sociétés et pour nous dans toutes les actions que nous menons. Si nous parvenons à mettre un profil pour cette masculinité positive, les gens prendront conscience de leur rôle dans la protection des droits des filles en Guinée et ils sauront exactement quoi faire et quoi éviter. Le deuxième point est de changer de perception. Les victimes ne doivent pas être vues comme celles qui ont provoqué les violences physiques. Le troisième point, c’est de veillez à l’application des textes de loi et tout passe par là ».

Il faut retenir que si nous parvenons à appliquer ces textes de loi comme ça se doit, ça va être un moyen de répression pour ces violeurs, a-t-elle conclut.

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%