Guinée Actus

« La lenteur dans l’élaboration de la constitution peut entrainer un régime dictatorial » prévient Abdoulaye Sadjo BARRY président du (B.A.G).

today25 mai 2024 15 2

share close

« L’actualité sociopolitique en Guinée et menace de glissement du calendrier de la transition », est le thème d’une conférence de presse animée ce jeudi par le président du parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (B.A.G). Abdoulaye Sadjo BARRY a invité le CNRD à organiser un dialogue.

Depuis plus de deux ans, le Conseil National de la Transition peine à dévoiler la nouvelle constitution au peuple de Guinée. Une lenteur que déplore le président du Parti Bloc pour l’Alternance en Guinée. Abdoulaye Sadjo BARRY.

« Les recommandations n’ont pas été mises en œuvre, on est presqu’au milieu de la dernière année de la transition. Trois ans après, jusqu’à présent le CNT n’a pas produit une constitution. On ne peut aller même à un referendum s’il n’y a pas de constitution et personne ne parle de ça. On veut un parcours normal; pas un parcours piégé. Si les choses ne se font pas correctement, celui qui viendra, mettra en place un régime dictatorial »

Pour sortir de l’impasse politique que la Guinée traverse actuellement, cet acteur politique propose un cadre de dialogue inclusif. Cela pourrait selon Abdoulaye Sadjo BARRY faciliter le retour à l’ordre constitutionnel.

« Tous les acteurs sociopolitiques doivent se retrouver avec ceux qui dirigent actuellement le pays autour d’une table pour faire un état de lieu; au lieu de chercher à se renvoyer la balle. Retrouvons-nous autour d’une table pour décider de ce qui doit être afin de terminer la transition et nous conduire à un retour normal à l’ordre constitutionnel »

Le retrait des agréments d’Espace FM, Sweet FM, FIM FM et Djoma médias a aussi inspiré le président du B.A.G. Abdoulaye Sadjo BARRY.

 «J’espère que cette mesure n’est pas définitive et que c’est une sorte d’avertissement lancé au niveau des médias concernés. Si ces médias ont été coupables de quelque chose, le CNRD a promis de ramener la Guinée dans l’ordre constitutionnel et démocratique. Il n’y a pas un Etat de droit, pas de démocratie s’il n’y a pas de liberté d’opinion » 

Ce leader politique dit à qui veut l’entendre que le CNRD n’est pas à la source des problèmes auxquels la Guinée est confronté.

Fatoumata BARRY pour Soleil Fm.

Écrit par: Louis Oscar LOBE MOUKOURI

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%