Soleil FM

Soleil FM : Guinée Economie

Toute l’actualité sur l’Economie en Guinée

Actualités Guinée Economie

CNT : les conseillers adoptent le document de programmation budgétaire pluriannuelle 2023-2025

Razakou Moussa

Le Conseil National de la Transition (C.N.T) était en plénière ce mercredi 27 juillet 2022. Il était question de voter et adopter la loi pluriannuelle de l’orientation du document budgétaire de l’année 2023-2025.  

A l’unanimité, le document a été adopté.  Après lecture du rapport, le ministre du Budget s’est exprimé.

«La conduite de ces travaux d’orientation de ce document a abouti d’une part à définir le cadre conceptuel d’élaboration du projet de Loi des Finances exercice 2023 et d’autre part à  identifier les chantiers de la transition dans le domaine budgétaire et financier conformément au cas de dépenses par les structures de l’Etat. Monsieur les conseillers nationaux du Conseil National de la Transition,  s’agissant des chantiers de la transition dans le domaine budgétaire et financier, mais aussi, il repose sur trois défis majeurs que le gouvernement compte relever avec votre soutien. Il s’agit  de renforcer notre économie, la poursuite pour la mise en œuvre de la feuille de route du gouvernement de la transition et la stratégie nationale de la lutte contre  la Covid-19 et contre les effets néfastes de la pandémie, de relancer la machine économique de notre pays», a déclaré Moussa Cissé.

Le président du CNT a parlé de l’ambiance qui a caractérisé les quatre jours de séance.

«A cette occasion, je salue l’ambiance de sérénité et de convivialité  qui a caractérisé les échanges entre les cadres des services nationaux de l’Administration et vous les honorables conseillers nationaux. En un temps record, ces cadres se sont prêtés aux questions des conseillers nationaux pour parvenir à des recommandations. Ce qui permettra pour notre part pour des mois à venir de jeter des bases de l’examen de la Loi des Finances Rectificatives et la Loi des Finances Initiales 2023 pluralistes et plus objectives de recettes des dépenses. Le problème fondamental du budget guinéen n’est pas la répartition sectorielle, mais plutôt la réalisation et le taux de réalisation qui aussi se trouve au taux de 40%. Le plus important, c’est la capacité de mobilisation des fonds tant sur le plan interne, mais aussi sur le plan externe », a précisé, Dr Dansa Kourouma.

Amara Simba Sylla

Actualités Guinée Economie

Guinée: le MATD dégèle les comptes bancaires de 27 collectivités locales

Razakou Moussa

Dans une lettre que le ministre de l’Administre du Territoire et de la Décentralisation (M.A.T.D) dont nous avons copie a adressée au ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, il est demandé de dégeler les comptes bancaires de vingt-sept collectivités locales

Dans ladite missive, le ministre Mory Condé justifie que cette décision est intervenue : « A la suite du gel  de tous les comptes en vue de sécuriser les actifs de l’Etat, mon département, à travers ses services de compétences a mis en place un mécanisme de vérification et de contrôle de l’ensemble des collectivités locales pour s’assurer de leur correcte et vertueuse fonctionnalité sur les aspects liés à : la situation des comptes bancaires des communes, la bonne gouvernance (gestion des fonds), le fonctionnement du conseil communal, l’adéquation entre le niveau d’exécution financière des ressources reçues et le taux de réalisation des infrastructures ».

La lettre du ministre Mory Condé indique qu’une vérification  d’une première catégorie de collectivité n’a été faite. C’est pour cette raison, qu’il a sollicité la diligence du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan pour le dégèle desdits comptes.

Actualités Guinée Actus Guinée Economie

Guinée: le prix du litre de carburant à la pompe passe de 10 000 à 12 000 GNF

Razakou Moussa

Comme il fallait s’y attendre, le prix du litre de carburant en Guinée connait désormais une hausse. Dès ce mercredi 1er juin 2022, le litre à la pompe passe de 10 000 à 12 000 francs guinéens.

C’est un communiqué du ministère de l’Économie et des Finances lu à la télévision nationale ce mardi, 31 mai 2022 qui l’a annoncé.

Trois semaines après avoir renversé le président Alpha Condé, le CNRD avait décidé de diminuer le prix du litre de carburant de 11 000 à 10.000 gnf le mardi 28 septembre 2021.

Nous y reviendrons !

Actualités Guinée Actus Guinée Economie

Economie : l’émission des ‘’Obligations du Trésor’’ lancée à Conakry

Razakou Moussa

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a lancé ce mercredi, l’émission des ‘’Obligations du Trésor’’. C’est une opération qui consiste à mobiliser au minimum 800 milliards de franc guinéen auprès des banques en vue de financer la construction des infrastructures et soutenir les personnes vulnérables. La cérémonie a connu la présence du Ministre des travaux publics et des infrastructures ainsi que le Gouverneur de la Banque Centrale.

C’est une mobilisation de recette ouverte à toute personne physique et morale disposant un compte bancaire. A en croire le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, l’échéance des Obligations du Trésor sur le marché passe désormais de deux à cinq ans pour accroitre les financements.

« On a pour ambition de mobiliser 800 milliards GNF pour boucler le financement complet des activités qui sont planifiés au niveau des investissements publics par le ministère des travaux publics. Par le ministère de l’action sociale et les ministères du secteur de l’éducation », a déclaré Docteur  Lancinè Condé.

Selon le Ministre des travaux publics et des infrastructures, ces opérations pourraient permettre de booster les Obligations du Trésor  avec un intérêt de 14,76% remboursable pendant cinq ans.

« Pourquoi on s’en dette c’est parce que les ressources intérieur sont insuffisantes. Vous savez que les routes coutent très chers. Un kilomètre de route bitumée à moyens coûte entre 1,5 million US et 2 millions US, c’est-à-dire 15 à 20 milliards GNF. Donc, comme l’Etat n’a pas suffisamment de ressources, on s’en dette auprès des banques des souscripteurs », a expliqué Docteur Yaya Sow.

Le président de l’Association Professionnelles des Etablissements de Crédit de Guinée quant à lui, se réjouit de cette initiative qui sera pilotée par la Direction Nationale de la Dette et de l’Aide Publique au Développement. Sidy Mohamed Chérif.

« C’est un instrument qui est mieux adapté et au financement des investissements. Vous savez de façon structurelle depuis plusieurs années l’Etat se finance avec les bons du trésor. Les bons du trésor ce sont des instruments à trois mois, six mois, douze mois et qui dit investissement c’est la durée. Donc, nous nous accueillons très favorablement ce nouvel instrument ».

Pour attirer plus d’adhérents, le ministre de l’économie et des finances a annulé les droits d’enregistrement.  Mais pour souscrire aux Obligations du Trésor il faut un montant 100 000 GNF.

Actualités Guinée Actus Guinée Economie

Guinée : le FNDC exige la publication de la liste des présumés coupables de blanchissement de capitaux

Razakou Moussa

À la prise du pouvoir par l’armée guinéenne le 5 septembre 2021, le CNRD a gelé les comptes de l’Etat, des fonctionnaires, anciens ministres et responsables des régies financières pour faire la lumière sur la gestion du régime déchu. La société civile guinéenne s’est félicitée de cette mesure conservatoire prise par le CNRD.

Par devoir de transparence et de recevabilité, six mois après la prise du pouvoir par le CNRD, la Coordination nationale du FNDC invite la cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) ou le procureur spécial près la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF), à publier la liste des fonctionnaires soupçonnés de blanchiment des capitaux et d’enrichissement illicite avec les montants correspondants sur leurs comptes bancaires.

La Coordination nationale espère qu’à travers cette action, la population guinéenne sera édifiée sur la situation dans laquelle se trouve les finances publiques et de l’utilisation faite de ses contributions.

La Coordination nationale du FNDC soutient et encourage toute initiative de moralisation de la vie publique.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons ! Conakry, le 09 mars 2022

La coordination Nationale

Actualités Guinée Economie Sociétés

Guinée : des travailleurs d’une société de monnaie électronique déclenche une grève

Razakou Moussa

Les membres de l’association des distributeurs de la monnaie électronique en Guinée ADMEG en abrégé, ont déclenchés une grève ce mercredi pour disent-ils protester contre la réduction de 18 pourcent représentant la taxe valeur ajoutée TVA de leurs commissions sur les transactions. Joint par notre rédaction, Alpha Barry, membre de cette association pense que cette nouvelle mesure ne les arrange pas.

Cette décision de cesser le travail dès ce mercredi fait suite à la déduction de 18 pourcent de TVA dans leur commission lors de la transaction.       

Pour cette première journée de grève il affirme que leur mot d’ordre a été largement suivi.

Reste à savoir si cette grève portera fruit pour l’association des distributeurs de la monnaie électronique en Guinée.

Actualités Guinée Economie

La monnaie guinéenne connait une réelle appréciation

Razakou Moussa

Depuis un certain temps le franc guinéen se comporte bien face aux devises internationales ce qui devrait permettre une baisse des prix surtout des produit de première consommation. Mais jusque là rien n’y est. Alors pourquoi cette stagnation.

Notre rédaction a joint ce samedi, le consultant en économie, Mohamed Jacob Thiam.  Pour cet économiste le taux de change a considérablement baissé en Guinée, mais contre toute attente, le prix des produits lui ne suit pas la norme, pourquoi cela ? Le consultant en économie, Mohamed Jacob Thiam évoque trois raisons. La Guinée regorge beaucoup d’atouts permettant la monnaie de se stabiliser face aux devises étrangères.  

Pour palier à cette situation, M. Thiam exhorte l’état à continuer sur les reformes déjà engagées.

Poursuivant, il précise que si la monnaie guinéenne s’est appréciée ces derniers temps, cela est dû à une certaine vertu dans la gestion de la chose publique, a conclut notre interlocuteur.

FATOUMATA KEITA

Guinée Actus Guinée Economie

LE GOUVERNEMENT GUINEEN ANNONCE LA RELANCE DE SOTELGUI:

Razakou Moussa

Le président de la République, le colonel Mamadi Doumbouya vient de nommer un coordonateur chargé de la relance de la société de télécommunication de Guinée-SOTELGUI.

Une initiative qui suscite de l’espoir chez le président de l’union pour la défense des consommateurs de Guinée. Pour Bany Sidibé, après plusieurs tentatives, il est temps que la Guinée soit dotée d’une société de télécommunication nationale à l’instar des autres pays.

Après plusieurs tentatives de réhabilitation, la nomination d’un coordonateur chargé de la relance de la société de télécommunication de Guinée est un ouf de soulagement selon le président de l’union pour la défense des consommateurs de Guinée Bany Sidibé.

Jusque là, la Guinée ne pouvait compter que sur les sociétés étrangères de télécommunications. Pour Bany Sidibé, il est plus temps que la Guinée soit enfin doté d’une société nationale de télécom.

 Avec la concurrence actuelle sur le terrain, la question qui reste sur toutes les lèvres, est que si la SOTELGUI saura se refaire une place dans le monde de la télécommunication en Guinée. Pour notre interlocuteur, la réponse est plus qu’évidente.

Par ailleurs, il faut que l’autorité de régulation porte une attention particulière sur le cahier de charge des sociétés de télécommunication installé dans le pays. Ce pour le bonheur des consommateurs.

FATOUMATA KEITA

Actualités Guinée Economie

C’est désormais officiel. Le prix de la baguette double est passé de 4000 à 4500 francs guinéens et 2250 francs pour la baguette simple.

Razakou Moussa

Cette augmentation du prix du pain sur le marché guinéen est due selon le communiqué du Ministère du commerce, de l’industrie et des petites et moyennes entreprises à la hausse du prix du sac de la farine à l’international.

Joint par notre rédaction ce samedi, Abdallah Chérif et  Mamadou Adama Diallo, respectivement président du GOHA et celui de la coopérative nationale des boulangers et pâtissiers de Guinée-CONAPAG  invitent les populations à comprendre ce réajustement.

L’augmentation du prix du pain sur le marché guinéen ne surprend pas les opérateurs économiques. D’ailleurs, ils ont participé à la prise de cette décision rendue par le ministre du commerce, de l’industrie et des PME. En tout cas, c’est ce qu’a laissé entendre le Président de la CONAPAG qui dit avoir alerté le gouvernement sur la mesure. Mamadou Adama Diallo et le président du GOHA. Abdallah Chérif , soutiennent que la hausse du prix du pain ne dépend pas des opérateurs économiques guinéens.

Selon l’ancien opposant au régime Condé, des négociations sont menées à l’international pour trouver des prix raisonnables pour le marché local. En attendant que ces solutions soient trouvées, il invite chacun à faire un effort.

Par ailleurs, le président de la coopérative nationale des boulangers et pâtissiers de Guinée-CONAPAG demande aux boulangers de respecter le contenu de cette décision du ministre, Bernard Goumou

SAMUEL DEMBA DOALAMOU

Actualités Guinée Economie

Une usine mobile de préfacbrication de murs en béton à Abidjan en 2022

Razakou Moussa

Il s’agit de l’usine mobile de préfabrication Neulandt 3P (N3P), une solution pour la production d’éléments préfabriqués en béton. Selon le directeur général de Neulandt Côte d’Ivoire, Richard Lorant, cette usine offre moins d’émissions de CO2 et une réduction des coûts de gros œuvre. 

“Elle sera expédiée en janvier, arrivera mi-février pour un début d’installation début mars et un début de production en avril 2022”, a précisé jeudi M. Lolant, indiquant que cette unité sera installée dans la zone de l’aéroport d’Abidjan.

Le cimentier LafargeHolcim Côte d’Ivoire et Neulandt ont signé jeudi à Abidjan un protocole d’accord dans le cadre de l’implantation de cette première usine mobile de murs préfabriqués en béton de Côte d’Ivoire.

La filiale ivoirienne du leader mondial Holcim, LafargeHolcim Côte d’Ivoire a été choisie par Neulandt pour lui fournir le béton nécessaire à la production des murs préfabriqués qui sortiront bientôt de sa toute nouvelle usine mobile. 

Neulandt, filiale du groupe mondial Umdasch, déploiera au premier semestre de 2022 cette usine de production de murs préfabriqués en béton qui devrait être dotée d’une capacité de production de 1000m² de murs par jour.  

M. Rachid Yousry, le directeur général de LafargeHolcim Côte d’Ivoire, a déclaré qu'”il s’agit d’un béton spécial qui va permettre le durcissement et la prise rapide de béton”, ce qui devrait permettre d’accélérer la productivité de cette solution.    

Pour LafargeHolcim en Côte d’Ivoire, fournisseur de ciment, cette solution N3P est “une offre à valeur ajoutée”. M. Lorant a expliqué que “chacun garde son expertise, Lafarge installe ses équipements sur le site de Neulandt , mais ses techniciens garantissent un volume quotidien avec un contrôle qualité permanent au service de la production industrialisée”. 

“Une ligne de production, c’est 1000 m2 de murs préfabriqués en béton armé par jour, soit 300.000 par an, équivalent à environ 1000 maisons par an”, a dit a le directeur général de Neulandt, la nouvelle filiale ivoirienne du groupe Umdasch, mondialement connu pour sa marque Doka, n°1 mondial de la technologie du béton et des coffrages.

“On sait qu’il y a un besoin additionnel de 15.000 à 20.000 logements sociaux économiques par an (en Côte d’Ivoire) et la capacité intérieure cumulée des entreprises de construction dépasse à peine 3.000 unités par an”, a-t-il fait observer. 

“Donc, il y a un déficit de 15.000 unités environ qui creuse un déficit déjà lui-même établi, selon les différents ministères, à plus de 300.000 logements. L’objectif prioritaire de Neulandat est de participer à combler ce déficit et à servir le besoin en logement de volume”, a-t-il souligné. 

L’objectif, mentionnera-t-il, est de “montrer la technologie, de la partager et de faire en sorte que les constructeurs locaux se l’approprient”. Pour couvrir le pays avec des usines mobiles de préfabrication de murs en béton, une quinzaine de lignes sera nécessaire à long terme.

Apanews MOUSSA CAISS SYLLA