Soleil FM

Soleil FM : Guinée Actus

Toute l’actualité sur la Guinée : Société, faits-divers…

Guinée Actus

Les vertus d’ Aloès Vera

Razakou Moussa

C’est une plante vivace sans tige, dotée de vertus exceptionnelles.  Cette espèce d’aloès d’origine incertaine, a été longtemps cultivée dans la région méditerranéenne. De nos jours un environnementaliste guinéen cultive cette plante  succulente qui  contient du gel et du latex. Il s’agit d’Amadou Bella Baldé qui a été rencontré par notre rédaction.

L’Aloès Vera  est une plante à vertu thérapeutique et cosmétique. Le gel d’aloès entre même dans la composition de certaines boissons. L’environnementaliste Amadou Bella Baldé, parle de quelques bienfaits de la plante.

Selon Amadou Bella Baldé, la valorisation de l’Aloès Véra pourrait contribuer à la lutte contre la dépigmentation.     

Notre environnementaliste lance une invite aux autorités mais aussi aux femmes et filles de Guinée, afin de s’intéresser aux vertus de cette plante

Amadou Bella Baldé a fini par dire que l’aloès Véra contient de nombreux composants actifs, dont des minéraux, des enzymes, des vitamines qui peuvent éliminés pleins de graisses dans le corps.

FATOUMATA BAH

Guinée Actus

Charles Wright, ministre de la Justice : ‘’l’heure du changement a sonné’’ La justice fera son travail.

Razakou Moussa

Jusque-là, Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry, Alphonse Charles Wright a été bombardé ministre de la Ministre de la Justice Garde des sceaux. L’homme prend fonction ce mardi 12 juillet 2022.

La cérémonie de passation entre lui et le sortant Me Moriba Alain Koné se déroulera dans la salle de conférence dudit département à partir de 13heures.

MOUSSA CAISS SYLLA

Guinée Actus

Les avis restent partagés après le 61e sommet extraordinaire de la CEDEAO :

Razakou Moussa

Aucune sanction pour l’heure contre la guinée, c’est du moins le résultat de la précédente rencontre des chefs d’états de la CEDEAO tenu Dimanche dernier a Accra au Ghana. Sentiment de satisfaction chez le  président du forum civil  guinéen, mais s’il  a des réserves contre le CNRD, Soleil fm a pu joindre Ibrahima Balaya Diallo.

Contrairement à l’avis de certains observateurs qui s’attendaient à de possibles sanctions contre la Guinée, cette équation n’a pas aboutie lors de cette session extraordinaire convoquée par les dirigeants de l’institution sous régionale, qui s’inscrivait dans le cadre de l’examination des transitions en cour dans la sous région notamment au Mali, au Burkina Faso et en Guinée.  Ibrahima Balaya Diallo pense que la Cédéao n’a pas seulement pour vocation de sanctionner , elle a un rôle de veille mais aussi  d’accompagner ses Etats membres qui traversent des moments de transition.

Cependant, Ibrahima Balaya dira  que le CNRD est dans une posture dilatoire, visant à prolongé la durée de la transition, pour lui,  le plus important est le retour à la table et dialoguer.

La Cédéao “doit faire sa propre autocritique”, accusant l’organisation ouest-africaine a été mal perçue  d’avoir été “distante par rapport aux cris des populations guinéennes” lors de la répression meurtrière de la contestation ayant marqué les dernières années de pouvoir d’Alpha Condé avait-il ajouté.

Parmi les annonces faites par la CEDEAO, figure Le changement de Jean Claude Kassi par Thomas Bonny Yayi comme médiateur dans la situation actuelle du pays, 30 jours de plus accordés à la junte pour pouvoir réduire la durée transitoire, Balaya pense que là n’est pas le problème. Le problème pour lui, est lié à un déficit de confiance entre la junte et une frange de la classe sociopolitique. Chose qu’il failli régler pour une transition apaisée et inclusive. 

Par ailleurs, Ibrahima Balaya Diallo  a aussi demandé La mise en place d’un cadre de dialogue franc , et non de concertation.

MOUSSA CAISS SYLLA

Guinée Actus

Conakry: les ordures règnent en maitre absolu.

Razakou Moussa

Pendant que le gouvernement précédent disait avoir consentis des efforts pour mettre en place une opération d’assainissement de la ville de Conakry, des tas d’immondices continuent d’être déversés sur les voies publiques dans certains quartiers de la capitale.

C’est le cas de camp carrefour quartier Nassouroulaye en bordure de route. Ici, un tas d’ordures déversés souvent par les riverains dégagent des odeurs nauséabondes impraticables.

Cet énorme tas d’ordure traine depuis quelques jours sur la chaussée. Selon plusieurs témoins, cette montagne d’ordures est déversée quotidiennement et nuitamment par les riverains.

La plupart accuse l’Etat qui selon eux n’utilise pas bien les taxes qu’il recouvre pour débarrasser les rues et marchés des ordures.

« L’Etat s’offusque d’utiliser les taxes quotidiennement payés pour débarrasser le marché des ordures>> ont-t-ils dénoncé.

Cependant Lamine Diallo habitant de Lambayi dénonce l’incivisme de certains citoyens.

« Le malheur en Guinée ce que l’incivisme prime sur le civisme. Si non comment se fait-il que des gens profitent de la nuit pour jeter des ordures de façon gratuit dans la rue » s’interroge-t-il.

Dans la même lancée, un citoyen qui a préféré garder son identité craint les conséquences sanitaires liées à ces ordures.

« Je crains à la longue que nous soyons malades à cause de ces ordures. L’Etat doit prendre ses responsabilités pour nous en débarrasser. » Conseille-t-il.

MOUSSA CAISS SYLA

Actualités Guinée Actus

Apres la fin du championnat ligu1 féminin, l’heure est au bilan.

Razakou Moussa

Rencontrer ce lundi, la présidente de la ligue guinéenne de football féminin a dressé un bilan élogieux. Elle invite tout de même, les autorités à s’investir davantage  pour le rayonnement du football féminin 

Apres son arrêt dès les phases allées, le championnat de la première division féminine a été finalement achevé au terme de cette complétion, c’est le Horoya AC qui est arrivé à la tête. La présidente de la ligue guinéenne de football féminin, parle d’un bilan positif.

Même si celui de la ligue1 a pris fin, les phases retour de la ligue2 n’ont toujours pas été relancées. La première responsable de cette ligue rassure que sera fait pour atteindre l’objectif .

La patronne de football féminin en Guinée, interpelle les autorisées du pays à s’investir pour le rayonnement de cette discipline sportive

Reste à savoir si la deuxième division sera relancée dans les prochains jours, en attendant les clubs continus de gardé leur mal en patience.

IBRAHIMA DIALLO

Guinée Actus

L’ancien président de l’Angola, José Eduardo dos Santos, qui a dirigé le pays pendant 38 ans, est mort à l’âge de 79 ans, a annoncé le gouvernement angolais vendredi.

Razakou Moussa

L’ancien président angolais José Eduardo dos Santos est mort vendredi 8 juillet, à l’âge de 79 ans, dans la clinique de Barcelone où il était hospitalisé depuis un arrêt cardiaque le 23 juin, a annoncé le gouvernement sur sa page Facebook.

“Le gouvernement angolais rapporte avec un sentiment de grande douleur et de consternation le décès” de José Eduardo dos Santos, affirme ce court message, précisant que le décès de celui qui a dirigé le pays pendant 38 ans était intervenu en fin de matinée.

Guinée Actus

DIABATY DORE : CELLOU DALEIN NE DOIT PAS REPONDRE A LA CONVOCATION DE LA CRIEF

Razakou Moussa

Le président de l’UFDG est convoqué pour le vendredi 15 juillet 2022. Pour Diabaty Doré, vice président de l’ANAD, s’il était à sa place il ne se présentera pas sans une garantie fiable.  Il a été joint par notre rédaction.

Cette fois, l’ancien premier ministre sous le régime de feu Général Lansana Conté est convoqué par les magistrats instructeurs à la CRIEF pour des faits de détournement de derniers publics, corruption d’agents publics et enrichissement illicite. Pour Diabaty Doré vice président de l’ANAD connaissant la justice actuelle, Cellou Dalein Diallo ne doit pas répondre à cette convocation.

Droit dans ses bottes  Diabaty Doré pense que si les nouvelles autorités aiment la Guinée, il serait mieux de faire revenir les anciens pour parler de  paix dans le pays. 

Cependant, le leader  du PRP , Diabaty Doré  reste  optimiste quant à l’évolution de la Guinée même si certains ne veulent pas cela. 

La question que l’on se pose est de savoir si le président de l’UFDG se présentera à la CRIEF le vendredi, 15 juillet ? L’avenir nous édifiera.

HADJA MAMADY CAMARA

Guinée Actus

L’ancien président du Burkina Blaise Compaoré est arrivé à Ouagadougou jeudi pour participer à une rencontre d’ex-chefs d’État pour “accélérer la réconciliation nationale”.

Razakou Moussa

C’est la première fois que l’ancien dirigeant foule le sol de son pays depuis qu’il a été contraint de s’exiler en Côte d’Ivoire en octobre 2014.

A quoi pouvait bien penser Blaise Compaoré dans l’avion de la présidence ivoirienne qui l’a ramené, ce jeudi 7 juillet, dans son pays, le Burkina Faso, dont il avait tenu les commandes vingt-sept années durant, avant d’en être chassé en 2014 ? Les partisans de l’ancien président sont venus en nombre à l’aéroport de Ouagadougou, comme pour lui faire un peu oublier l’humiliation de son départ forcé et de l’exil qui en suivit. Tout s’était précipité. Une rue qui gronde, en octobre 2014, et le chasse de ce pouvoir qu’il tentait encore une fois de prolonger, avant que l’armée française l’exfiltre jusqu’en Côte d’Ivoire, pays dont il a pris la nationalité pour échapper à une demande d’extradition.

Ouagadougou précise que  M. Compaoré devrait passer « quelques jours » dans la capitale burkinabée avant de repartir à Abidjan. Aux côtés d’autres anciens chefs de l’Etat, il doit participer, , à une rencontre pour « l’intérêt supérieur de la nation », selon la présidence burkinabée. Le mini-sommet a été organisé par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, le putschiste qui a renversé en janvier le président Roch Marc Christian Kaboré, avec pour objectif de répondre au besoin urgent d’« accélérer la réconciliation nationale » face aux attaques djihadistes qui ravagent et déstabilisent le pays depuis 2015.

A 71 ans, le « beau Blaise », qui durant ses années de pouvoir apparaissait comme l’homme fort de l’Afrique de l’Ouest, est désormais affaibli, en proie à des absences. Il fait l’objet d’une condamnation à perpétuité, prononcée en avril dans le cadre du procès des assassins de l’ex-président Thomas Sankara, son mythique prédécesseur. Nul doute cependant qu’en dépit du communiqué de la présidence qui assure que cette rencontre « n’entrave pas les poursuites judiciaires engagées contre certains » ou des appels du collectif d’avocats de la famille Sankara à le « faire arrêter », Blaise Compaoré devrait séjourner sans être inquiété dans une villa sécurisée du quartier de Ouaga 2000, près du palais présidentiel.

Sa venue se préparait en coulisses depuisplusieurs semaines. Le cas de l’ancien président a été évoqué lors du sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), à Accra (Ghana), le 3 juillet. « Nous avons plaidé pour que la question du retour des exilés soit abordée et qu’il puisse rentrer au pays », explique un de ses proches. Dans son cercle, on évoque le rôle « décisif » de l’ancien président Jean-Baptiste Ouédraogo, qui s’est rendu à Abidjan quelques semaines plus tôt pour discuter des conditions de son retour.

MOUSSA CAISS SYLLA

Guinée Actus
Razakou Moussa

Les avis restent partagés après le 61e sommet extraordinaire de la CEDEAO :

Aucune sanction pour l’heure contre la guinée, c’est du moins le résultat de la précédente rencontre des chefs d’états de la CEDEAO tenu Dimanche dernier a Accra au Ghana. Sentiment de satisfaction chez le  président du forum civil  guinéen, mais s’il  a des réserves contre le CNRD, Soleil fm a pu joindre Ibrahima Balaya Diallo.

Contrairement à l’avis de certains observateurs qui s’attendaient à de possibles sanctions contre la Guinée, cette équation n’a pas aboutie lors de cette session extraordinaire convoquée par les dirigeants de l’institution sous régionale, qui s’inscrivait dans le cadre de l’examination des transitions en cour dans la sous région notamment au Mali, au Burkina Faso et en Guinée.  Ibrahima Balaya Diallo pense que la Cédéao n’a pas seulement pour vocation de sanctionner , elle a un rôle de veille mais aussi  d’accompagner ses Etats membres qui traversent des moments de transition.

Cependant, Ibrahima Balaya dira  que le CNRD est dans une posture dilatoire, visant à prolongé la durée de la transition, pour lui,  le plus important est le retour à la table et dialoguer.

La Cédéao “doit faire sa propre autocritique”, accusant l’organisation ouest-africaine a été mal perçue  d’avoir été “distante par rapport aux cris des populations guinéennes” lors de la répression meurtrière de la contestation ayant marqué les dernières années de pouvoir d’Alpha Condé avait-il ajouté.

Parmi les annonces faites par la CEDEAO, figure Le changement de Jean Claude Kassi par Thomas Bonny Yayi comme médiateur dans la situation actuelle du pays, 30 jours de plus accordés à la junte pour pouvoir réduire la durée transitoire, Balaya pense que là n’est pas le problème. Le problème pour lui, est lié à un déficit de confiance entre la junte et une frange de la classe sociopolitique. Chose qu’il failli régler pour une transition apaisée et inclusive. 

Par ailleurs, Ibrahima Balaya Diallo  a aussi demandé La mise en place d’un cadre de dialogue franc , et non de concertation.

MOUSSA CAISS SYLLA

622856312

Actualités Guinée Actus

Urgent : Lounceny Nabé retourne en prison

Razakou Moussa

L’ancien gouverneur de la banque centrale de la république de Guinée a été ramené à la maison centrale le mardi 14 juin. Selon nos informations, Lounceny Nabé n’a pu honoré ses engagements devant la cour de répression des infractions économiques et financières.

Mis en liberté le 03 mai 2022, le gouverneur Nabé devait verser une caution de 20 milliards de francs guinéens pour garantir cette liberté avant le procès au fond.

Il faut rappeler que la chambre de l’instruction de la CRIEF avait rejeté la demande d’évacuation sanitaire de l’ancien homme fort de la BCRG au motif que celle-ci représente un risque sérieux de concertation frauduleuse entre lui et ses co-auteurs ou complices.

Les infractions mises à la charge de Nabé portent sur trois (3) tonnes 139 kilogrammes d’or brut qui se trouvent retenus à Genk (Belgique) par la société AFFINOR.