Guinée Actus

« Nous allons déclencher une grève générale et illimitée » Prévient Sékou Djamal PENDESSA, secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée SPPG

today27 mai 2024 11 1

Arrière-plan
share close

Le Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée n’exclut pas une grève en réponse à la décision de fermeture de certains médias privés par les autorités de la transition. Le SPPG a fait cette annonce ce lundi, en conférence à la Maison de la Presse, sise à la Minière dans la commune de Dixinn.

Le retrait des agréments d’Espace FM, Sweet FM, FIM FM et Djoma par le ministre de l’Information et de la Communication est illégal. C’est l’avis du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée. Sékou Jamal Pendessa est le secrétaire général du SPPG.

«Pour octroyer l’agrément c’est le Ministère de l’information qui les donne, mais attention après l’avis de la HAC. Maintenant quand il est question de retirer, il reste tranquille jusqu’à ce qui soit saisi par la HAC. Cela veut dire que le Ministère n’a pas été saisi par la HAC, pour faire ce job, sa décision est illégale».

Depuis que cette décision est intervenue, plusieurs sont au chômage regrette le SPPG. Sékou Jamal Pendessa invite les autorités à revenir à la raison.

«Quel est l’acte posé par chacun des médias qui soit contraire aux dispositions de ce cahier de charge, alors qu’en matière de décision administrative et judiciaire on se limite pas à citer l’infraction, il faut relater les faits par conséquent la junte militaire par le canal de n’ta Fana pourrait bien se rattraper en prenant l’initiative d’annuler cette décision».

Si les autorités ne reviennent pas à de meilleurs sentiments dans un bref délai, le Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée prévoit des actions. Sékou Jamal PENDESSA.

«Nous allons saisir le mouvement syndical guinéen à travers la CNTG puisqu’ils veulent le silence dans le pays c’est pour quoi on ferme les Médias, il nous sollicite certainement une grève générale et illimitée, puisqu’ il y’a un syndicat à la présidence de la République, on va les saisir pour leur dire de demander même aux chauffeurs d’arrêter le travail ce jour là, ce sera du silence de Conakry jusqu’à Yomou».

Le SPPG annonce une assemblée générale le 01 Juin à la Maison de la Presse. Cette rencontre va réunir tous les travailleurs de médias et le reste du plan d’action sera dévoilé.

 

Mohamed Saliou BANGOURA, pour Soleil Fm

Écrit par: Louis Oscar LOBE MOUKOURI

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%