Guinée Politique

100jours de Bah Oury à la primature: La continuité d’une ère qui était pourtant censée s’achever

today6 juin 2024 8

Arrière-plan
share close

Après 100 jours, les choses peuvent commencer. Mais ça, c’est encore pour les autres et sous d’autres cieux. Par ici et pour cette fois, on n’a pas perdu de temps.
Les premières plumes blanches de la Colombe ont été arrachées bien avant la fin de cette période de tolérance et d’observation.
Ces 100jours ont été la continuité de ce moment qui s’est achevé avec Bernard GOMOU et Mohamed BEAVOGUI.
Certes que ce cap a été l’un des plus symbolique, mais nul n’ignore qu’en politique, les actions sont ce qu’il y a de plus symbolique. Et Bah Oury a laissé des marques. Même si ce ne sont pas forcément celles qu’on pourrait applaudir à deux mains. Pourtant, il n’à pas manqué de volonté !
Les débuts sont des moments charnières. On a du mal à consommer les ruptures par chez nous.
Ironie du sort, c’est celui-là qui autrefois était le responsable à la mobilisation pour dire non à la junte de 2009 qui aujourd’hui porte la voix d’une autre qui n’à aucune envie de rendre le tablier avant 2025. Et c’est sans parlé des engagements non tenus.
-30% des postes aux femmes à la constitution du gouvernement, le retour du bateau thermique flottant turc, justice pour les morts de la manifestation de Kindia suite aux délestages, sont entre autres promesses non honorées.
-Le discours du non retour à l’ordre constitutionnel et normal avant 2025, c’est aussi le prix d’une certaines honnêteté.
-Le retrait des agréments de médias parmi tant d’espoirs enterrés.
Le premier ministre n’a pas été à la hauteur de l’homme politique !
C’est dommage, mais ce n’était pas un scénario à négliger. Mieux, en attendant, le patron est content.
Cependant dans une telle situation, que dire de l’avenir ?
Le temps est maître de tout, même si d’aucuns ne voudrons pas l’entendre de cette oreille !

La fléchette de Fatoumata Harouna

Écrit par: Louis Oscar LOBE MOUKOURI

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%