Actualités

Politique : Dr Dr Edouard Zotomou Kpogomou flingue le Ministre Mory Condé

today18 avril 2022 4

Arrière-plan
share close
Edouard Zotomou Gpogomou

Le président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Développement (UDRD) s’insurge contre la sortie du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation demandant aux coalitions politiques de fournir des documents attestant leur existence en Guinée. Rencontrer ce samedi, Dr Edouard Zotomou Kpogomou nous a fait savoir qu’il considère cette sortie de Mory condé est une menace engagée contre les coalitions dans un Etat qui se veut démocratique.

« Nous pensons qu’il y a une quand même une sorte de menace subtile derrière cette demande parce que le timing déjà ne nous inspire pas grande chose on attend a  la veille de l’inauguration  de   la concertation pour demander aux partis politiques de justifier essentiellement leur existence légale. Le ministère de l’administration du territoire est dans ses droits de demander aux partis politiques pour s’enquérir   de la légalité des partis politiques. Quand on voit que certaines formations ne sont pas en règle, il suffit de les convoquer et il n y’a pas de partis qui appartiennent à l’ANAD  qui n’a pas de documents. Mais c’est la forme que ça prend maintenant, on vous fait une menace si vous ne faites pas ceci voilà ce qui peut arriver même si on le dit à haut couvert », a dénoncé Dr Edouard Zotomou Kpogomou.

Poursuivant son intervention, notre interlocuteur a réitéré que la participation de leur coalition l’ANAD aux assises qu’il y ait la mise en place d’un cadre de dialogue exclusivement politique.

 « La condition pour notre participation au niveau de l’ANAD est la création du cadre de dialogue politique. Si ce cadre est créé nous seront prêt à y être. Le cadre de concertation, ce n’est pas ce que nous avons demandé parce que les décisions qui vont venir de là ne seront mêmes pas appliquées. C’est une autorité supérieure qui va décider,  ce n’est pas une question de bonne foi. Vous savez prudence est mère de sureté il n’est pas exclu qu’on ne s’attende pas sur beaucoup de questions. Vous savez si vous êtes dans un cadre de dialogue politique, on va parler de la durée on va parler peut être des questions qui concernent la constitution ou le chronogramme de la transition. Tout ça, ce sont des questions qui vont nécessiter des discussions très houleuses on ne peut pas être juge et parti et c’est justement notre insistance. Le CNRD à travers le ministère de l’administration du territoire veut avoir le contrôle même de l’agenda dans le cadre de concertation. Mais je désolé la façon dont le Ministre Mory Condé agit », a ajouté le président de l’UDRD.

A noter que le cadre de concertation a démarré ce vendredi au palais Mohamed 5 de Conakry. Plusieurs partis politiques comme des membres du G58 ont décidé de ne pas prendre part tant que leurs revendications ne sont pas prises en compte.

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%