Actualités

CNT : le président de l’UGDD met en garde le CNRD

today9 février 2022 2

Arrière-plan
share close

Depuis la mise en place du CNT  le 22 janvier dernier, certains leaders politiques ne cachent pas leur frustration vis-à-vis du choix portant sur leur représentation. C’est le cas du parti UGDD qui à travers son président Pépé Francis Haba estime que leur coalition politique l’ANAD a été légée comparativement à certains partis politiques qui selon lui n’ont aucune expérience sur la scène politique.

Apres le choix portant la désignation des membres du Conseil National de la transition CNT suivi de leur installation, c’est parti pour les commentaires dans la cité. Nombreux sont ceux qui estiment que cette équipe est dépourvue d’impartialité. C’est le cas du président du parti Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement, Pépé Francis Haba qui revendique la place de son parti au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation dans le CNT.

« Les membres du CNT ont été choisis sur des critères de copinage et complétement partial. Puis que notre formation politique a été lègée pour l’attribuer à d’autres formations politiques sans expérience qui n’ont jamais à aucune élection en Guinée. Nous l’avons dénoncé et nous pensons que nous serons rétablie dans le droits c’est ce que nous réclamons »

Avant la nomination des membres du CNT, le MATD avait rencontré les coalitions  partis politiques du pays pour discuter sur la proposition de leur candidat au sein du CNT. Au sortir de cette rencontre qui s’est déroulée dans un réceptif hôtelier de la place, il était question à ce que la classe politique trouve un consensus quant  à leur représentativité. Pépé Francis Haba précise.

« Ce consensus attribuait quatre postes à l’ANAD dont deux pour UFDG, un pour l’UGDD et un autre pour l’UPG. A notre grande surprise les postes qui ont été attribués à l’ANAD ont tous été retirés à l’exception d’un seul et les autres coalitions quelle que le RPG on leur a retiré un seul et garder trois parce qu’ils ne voulaient pas qu’un seul parti politique soit représenter par deux conseillers. Ce qui peut être compréhensif mais mettre à l’écart complètement les candidats de l’UGDD et d l’UPG pour moi est relève soit d’une incompétence du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation ou d’une volonté de nuire à l’ANAD et à Cellou Dalein Diallo »

Face à cette situation, le président du l’UGDD met en garde le CNRD.

« Cela a créé des frustrations et cela a malheureusement peut replonger notre pays dans une crise sans précèdent parce que l’ANAD a résisté au temps d’Alpha Condé et n’hésitera pas non plus à dénoncer et à réclamer ses droits et à résister au temps du CNRD ».

Déterminée à poursuivre son combat, l’UGDD compte rencontrer le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation afin que ce dernier s’explique sur les raisons de l’exclusion de son candidat sur les quatre que l’ANAD a proposé.

Ibra BARRY

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Articles similaires

Guinée Actus

« La lenteur dans l’élaboration de la constitution peut entrainer un régime dictatorial » prévient Abdoulaye Sadjo BARRY président du (B.A.G).

« L’actualité sociopolitique en Guinée et menace de glissement du calendrier de la transition », est le thème d’une conférence de presse animée ce jeudi par le président du parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (B.A.G). Abdoulaye Sadjo BARRY a invité le CNRD à organiser un dialogue. Depuis plus de deux ans, […]

today25 mai 2024 6 2

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%