Actualités

Conakry : un policier grièvement blessé par des manifestants

today28 février 2022 1

Arrière-plan
share close
Thierno Amadou Bah, minlitant de l'UFDG

Enfin les leaders Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont libéré ce lundi leurs domiciles dont ils sont sommes de quitter par le CNRD. Ils sont accusés par la direction du département du patrimoine bâti de s’approprier des domaines appartenant à l’Etat. Suite à cette décision, des jeunes ont déclenché des manifestations ce lundi matin par endroit dans la ville de Conakry. Par exemple, à Hamdalaye jusqu’à Dixinn, la circulation était paralysée, des boutiques et magasins sont restées fermés. Conséquence, un policier a été grièvement blessé.

Après des anciens dignitaires du pouvoir déchu d’Alpha Condé, l’ancien  président de l’assemblée nationale, Amadou Damaro Camara, Mounir Cissé de la direction du patrimoine bâti et compagnons, c’est au tour de certains ténors de  la classe politique guinéenne, notamment Cellou Dalein Diallo président de l’UFDG et Sidya Touré, président de l’UFR. Ces deux hommes ont finalement libéré leur domicile ce lundi 28 février comme prévu par les autorités militaires à 10 heures. Avant la confirmation de la libération de leurs domiciles à Dixinn et à la minière, le tribunal de première instance de Dixinn avait déclaré dans la matinée qu’il était incompétent pour le traitement de  ce dossier qui a fait des remous ces dernier temps dans le pays.

Fac à cette situation, sur l’axe le prince, des jeunes opposés à cette décision de la junte militaire ont déclenchée une manifestation pour soutenir ces deux anciens premiers ministres du régime feu Lansana Conté. De Hamdallaye Pharmacie jusqu’à Dixinn, la circulation était paralysée. Les grands carrefours de la ville étaient occupés par des forces de maintien d’ordre. On apercevait des jeunes en colère sur la route, détenant des cailloux dans l’intention de répliquer face aux forces de l’ordre. Durant un long moment les deux parties échangeaient des cailloux et de gaz lacrymogène. Conséquence, un policier a été grièvement blessé sur le visage.

A quelques mettre de là, vers le marché Bambeto, Cosa ou Kipé, les activités poursuivaient leur cour normal, les citoyens vaquaient à leurs occupations, aucun signe de doute ou de crainte ne se faisait sentir sur les visages des citoyens.

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%