Actualités

Economie : l’émission des ‘’Obligations du Trésor’’ lancée à Conakry

today14 avril 2022 1

Arrière-plan
share close
lancin-cond-ministre-de-lconomie

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a lancé ce mercredi, l’émission des ‘’Obligations du Trésor’’. C’est une opération qui consiste à mobiliser au minimum 800 milliards de franc guinéen auprès des banques en vue de financer la construction des infrastructures et soutenir les personnes vulnérables. La cérémonie a connu la présence du Ministre des travaux publics et des infrastructures ainsi que le Gouverneur de la Banque Centrale.

C’est une mobilisation de recette ouverte à toute personne physique et morale disposant un compte bancaire. A en croire le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, l’échéance des Obligations du Trésor sur le marché passe désormais de deux à cinq ans pour accroitre les financements.

« On a pour ambition de mobiliser 800 milliards GNF pour boucler le financement complet des activités qui sont planifiés au niveau des investissements publics par le ministère des travaux publics. Par le ministère de l’action sociale et les ministères du secteur de l’éducation », a déclaré Docteur  Lancinè Condé.

Selon le Ministre des travaux publics et des infrastructures, ces opérations pourraient permettre de booster les Obligations du Trésor  avec un intérêt de 14,76% remboursable pendant cinq ans.

« Pourquoi on s’en dette c’est parce que les ressources intérieur sont insuffisantes. Vous savez que les routes coutent très chers. Un kilomètre de route bitumée à moyens coûte entre 1,5 million US et 2 millions US, c’est-à-dire 15 à 20 milliards GNF. Donc, comme l’Etat n’a pas suffisamment de ressources, on s’en dette auprès des banques des souscripteurs », a expliqué Docteur Yaya Sow.

Le président de l’Association Professionnelles des Etablissements de Crédit de Guinée quant à lui, se réjouit de cette initiative qui sera pilotée par la Direction Nationale de la Dette et de l’Aide Publique au Développement. Sidy Mohamed Chérif.

« C’est un instrument qui est mieux adapté et au financement des investissements. Vous savez de façon structurelle depuis plusieurs années l’Etat se finance avec les bons du trésor. Les bons du trésor ce sont des instruments à trois mois, six mois, douze mois et qui dit investissement c’est la durée. Donc, nous nous accueillons très favorablement ce nouvel instrument ».

Pour attirer plus d’adhérents, le ministre de l’économie et des finances a annulé les droits d’enregistrement.  Mais pour souscrire aux Obligations du Trésor il faut un montant 100 000 GNF.

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%