Actualités

Guinée : un acteur de la société civile se réjoui de la récupération des domaines de l’Etat

today20 avril 2022 3

Arrière-plan
share close
Alpha Bayo de la_MAOG

Les opérations de récupération des biens de l’Etat continuent. Apres le grand Conakry, elles s’étendront bientôt à l’intérieur du pays. Bien qu’elle suscite des grincements de dents, cette action est appréciée par bon nombre d’acteurs de la société civile. C’est le cas d’Alpha Bayo, coordinateur national par intérim de la maison des associations et ONGs de Guinée.

« C’est une action salvatrice, la récupération des domaines publics parce ça vise à faire revenir le patrimoine de l’Etat en connivence avec les lois. En tant que haut commis de l’Etat, ont profité des privilèges pour s’accaparer de ces domaines comme si la Guinée n’appartenait qu’à eux. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette démarche », a-t-il déclaré.

Pour notre interlocuteur, nul n’est au-dessus de la loi. Comme d’autres concernés dans cette affaire, l’une des propriétés de l’ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo est aussi dans le viseur du patrimoine bâti à Labé. Tout de même Alpha Bayo, déplore le mode opératoire.

« Que ça soit les domiciles de Cellou ou je ne sais de quel autre leader, tous les guinéens sont égaux en droit et en devoir. La loi s’applique de façon générale et impersonnelle. Récupérer les domaines de l’Etat, ça ne voudrait pas dire, il faut faire exception, tout ce qu’on a déploré c’est la forme qui a manqué », a dénoncé l’activiste.

Poursuivant, cet activiste de la société civile regrette le fait que certains départements ministériels soient en location.

« Comment est- ce que vous pouvez imaginer que l’Etat guinéen soit locataire de ses propres terrains. Par exemple les départements des ministériels où l’Etat était en location. Ce sont des milliards qui fuient », a fait savoir M. Bayo.

Quelle que soit la durée dans le temps et dans l’espace, les propriétés de l’Etat lui reviendront toujours, toute chose qui ne freinera pas le CNRD dans son élan, a souvent laissé entendre le Colonel Mamadi Doumbouya.

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%