Soleil FM
Image default
Guinée Actus Guinée Politique

Justice guinéenne : musellement ou recadrage des hommes en robe ? Me DS Bah édifie

La suspension de certains magistrats en Guinée est passée inaperçu au sein de l’opinion publique. Chose qui ne laisse pas indifférents certains activistes des droits de l’homme. Pour savoir quelles sont les conditions requises pour la suspension des magistrats, notre rédaction a joint ce mercredi 28 juillet 2021, le vice-président de l’organisation guinéenne des droits de l’homme (OGDH) en abrégé. Maitre Alpha Amadou DS Bah a énuméré quelques conditions qui peuvent valoir la suspension d’un juge. Pour lui, seul le conseil supérieur de la magistrature est en droit de suspendre un magistrat.

Les fautes sont commises dans toutes les entités humaines. La profession de la magistrature ne fait pas exception à la règle. Tout de même, pour suspendre un magistrat, il faut qu’il viol certaines règles régissant cette fonction précise Maitre Alpha Amadou DS Bah, vice-président de l’organisation guinéenne des droits de l’homme.

« D’abord si un magistrat ne travaille pas avec la probité requise, le serment qu’il a prêté, il ne le respecte pas, il est corrompu ou s’il a participé à une quelconque inobservation, il peut faire objet d’une sanction », a indiqué cet activiste.


A la question de savoir qui sanctionne le juge en cas de violations des lois qui régissent sa fonction, Maitre Alpha Amadou DS Bah nous éclaire la lanterne.

« Quand le conseil supérieur de la magistrature est saisi, il l’examine. Si les motifs pour lesquels la plainte a été portée contre magistrat sont fondés, le conseil peut prendre une décision contre le magistrat », rappelle-t-il.

Avant toute suspension, il y a des procédures à suivre, afin d’avoir des preuves irréfutables qui engagent la responsabilité du magistrat.

« C’est une procédure qui requiert la saisine du conseil supérieur de la magistrature. Qui, après examen auditionne le magistrat en question. Il peut prendre diverses décisions : il peut choisir par exemple d’une suspension de quelques mois… », confie Maitre Alpha Amadou DS Bah.

En ce qui concerne la suspension récente des magistrats en Guinée, Maître Alpha Amadou DS Bah dit ignorer les causes de cette décision.

AMARA SIMBA

Laisser un commentaire

  +  68  =  78