Soleil FM
Image default
Actualités Guinée Actus

La naissance d’un bébé prématuré dans une famille, n’est jamais une bonne nouvelle dans certains couples.

Pour cause, la survie de cet enfant demande une attention particulière des parents  et surtout le bon suivi d’un médecin pédiatre. Mais comment se fait le suivi des enfants prématurés ? Sur la question, notre reporter Samuel Demba a rencontré le Directeur Général de l’Institut de Nutrition et de Santé pour Enfant de l’hôpital national de Donka. La quintessence de cet entretien, c’est dans ce reportage, grand format.

Dans un couple, le cadeau le plus attendu c’est l’enfant. Mais la naissance de certains d’entre eux n’est pas forcement le rêve amoureux. Il s’agit bien de ceux qui sont nés avant la 37ème semaine d’âge gestationnel. S’en occuper n’est pas chose facile, en témoigne Bernadette Condé, mère d’un enfant prématuré.

Selon le directeur général de l’Institut de Nutrition et de Santé pour Enfant de Donka, la prématuré se définie à trois niveaux. Il y’a la prématuré moyenne dont l’âge gestationnel est compris entre 33 et 37 semaines ; en suite celle de 28 et 32 semaines et la grande prématurité qui donne naissance avant la 28ème  semaine. Cette dernière est la plus compliquée, révèle Ibrahima Sory Diallo. 

Pour interlocuteur, la plupart des enfants prématurés naissent dans des circonstances ci-après.

Mais malheureusement, beaucoup de couples perdent leurs enfants dans l’un des cas. Pourtant, ces vies peuvent bien êtres sauvées quand le suivi est réservé par ce groupe de corps médical, conseille le docteur Ibrahima Sory Diallo, spécialiste en pédiatrie.

Selon les rapports de l’Organisation mondiale de la santé, le taux de la mortalité néonatale en Afrique subsaharienne est estimé à 1 million 16 milles, soit le taux le plus élevé au monde.

SAMUEL DEMBA DOALAMOU

Laisser un commentaire

18  +    =  23