Soleil FM
Image default
Guinée Actus Sociétés

Massacre de Zogota : « Nous avons décidé de saisir la commission de la CEDEAO pour l’exécution de la décision », Me Frédéric F. Loua

Dans la nuit du 03 au 04 août 2012 six citoyens dont le chef de district de Zogota avaient été assassinées par les forces de défense et de sécurité. A ses morts s’ajoutaient des blessés, des interpellations et la destruction de biens.

Par manque de volonté, estime Maître Frédéric Foromo Loua joint ce mercredi 03 août 2021, l’Etat guinéen n’a jamais organisé ce procès n’a jamais eu lieu. C’est pourquoi en 2018, la Cour de justice de la CEDEAO a été saisie. Et en 2020, l’Etat guinéen a été reconnue coupable et condamnée par cette juridiction supranationale au payement de plus de 5 000 dollars à chaque victime pour dédommagement.

Après la Cour de justice de la CEDEAO, Me Loua et ses pairs se sont tournés vers la présidence de la commission de l’organisation sous-régionale pour faire exécuter la décision rendue.

«  Pour ce manque de volonté, nous avons écrit à la commission de la CEDEAO parce qu’elle joue un peu le rôle de police dans la communauté lorsqu’un Etat refuse d’exécuter une décision de la Cour de justice de la CEDEAO. C’est pourquoi nous avons décidé de saisir l’a saisir pour l’exécution de la décision. Et nous sommes à l’attente et la lutte va continuer pour qu’en fin cette décision soit rendue pour le plus grand bonheur des populations de Zogota notamment les parents de ces victimes », a souhaité ce défenseur. 

Il faut rappeler que ces massacres se sont perpétrés il y a de cela neuf (9) ans, jour pour jour.

Aux yeux des défenseurs des droits de l’Homme, le seul crime commis par les victimes de ces massacres est d’avoir organisé une manifestation pacifique avec les villages riverains demandant à la société Valé qui, à l’époque, exploitait des minerais de la zone de Zogota de donner la prioritéà la main d’œuvre locale.

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

Laisser un commentaire

15  −  14  =