Soleil FM
Image default
Guinée Actus Guinée Politique

Parlement guinéen : Baadiko rappelle à l’ordre ses pairs qui réclament des primes

Grogne à l’Assemblée nationale de la République de Guinée. Depuis quelques temps, des voix se lèvent dans l’institution dirigée par Honorable Amadou Damaro Camra pour réclamer des primes liée la session parlementaire. Selon nos informations, les députés de la neuvième législature ont passé trois mois sans être en possession de leur prime d’entretien. Joint ce lundi 15 août 2021, Honorable Mamadou Baadiko Bah a inivité ses collègues à se ressaisire, car ils ne sont pas les plus malheureux.

En vacances parmementaires dans sa ville nationale, Honorable Baadiko Bah suit de près les nouvelles de la 9ème législature dont-il est membre. Ce parlementaire ainsi que l’ensemble de ses pairs sont privés des leurs primes d’eau, d’électricité, de carburant depuis trois mois.

Pour lui, tous ces bruits sont les conséquences d’une mauvaise gestion.

« C’est une situation anormale, puisse que c’est un bien et non un cadeau qu’on fait aux députés. Ça aurait due être payée. Mais dès l’instant où nous sommes tous dans le pays, nous savons qu’il y’a des difficultés de trésorie. L’Etat avec sa mauvaise gestion est rentré dans les difficultés de trésorie avec les détournements, la corruption on est rattrapé », trouve-t-il.

Certes, cette revendication est un droit, mais ce député estime qu’actuellement le peuple souffre plus que les parlementaires.

«  Je veux dire que c’est difficile, mais les députés ne sont certainement pas ceux qui souffrent le plus. Aujourd’hui dans ce pays, il y a des milliers de jeunes qui ne peuvent pas faire face à leurs besoins élémentaires en matière de nourriture, de santé,… et même vous voyez l’explosion du prix du transport. Donc ça ne me parrait pas convénable que les députés se mettent en avant pour se lamenter », a-t-il recadré.

Selon nos sources, le ministre du budget qui doit procéder au paiement de ces primes trimestrielles n’a pas encore débloqué cet argent pour mettre à la disposition du parlement.

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

Laisser un commentaire

  +  24  =  31