Soleil FM
Image default
Actualités Guinée Politique

AG-PEDN: Lansana Kouyaté s’oppose à la délocalisation du cadre de dialogue inter-guinéen

A l’Assemblée Générale hebdomadaire du Parti de l’Espoir pour le Développement National-PEDN de ce samedi 14 janvier, deux points étaient à l’ordre du jour : présentations des vœux de nouvel an et le cadre du dialogue en cours. Lansana Kouyaté, président du parti a une nouvelle fois invité le bloc des acteurs qui ont boudé ce processus à les rejoindre.

Cette première assemblée générale du PEDN pour l’année 2023 n’a pas connu la présence de beaucoup de militants. Lansana Kouyaté, président du parti aborde ce sujet : « Je comprends bien que la salle ne soit pas totalement remplie. Ça se comprend parce qu’on vient de loin. A vous qui êtes présents ici, aux autres qui n’ont pas pu venir, je voudrais dire bonne année à vous. Veille Dieu nous accorder pendant la nouvelle année la volonté de changer ce pays ».

Parlant du dialogue inter-guinéen, l’ancien premier ministre comprend certaines revendications de ceux qui ont boudé ce cadre. Cependant, il refuse sa délocalisation comme le souhaitent d’autres : « Il y a eu des dialogues qui ont été délocalisés. Mais on délocalise quand une partie du territoire est occupée par un groupe et l’autre partie par l’Etat. Est-ce que c’est le cas, nous nous ne lavons pas. Pourquoi aller à l’extérieur ? Alors il faut savoir raison garder. Et ne pas penser que c’est un mauvais esprit »

Lansana Kouyaté demande à ses collègues qui se considèrent comme exilés politiques de rentrer au pays pour participer au processus : « Et puisque ça ne doit pas être délocalisé, nos frères de l’extérieur et ceux qui n’ont pas pris part à ça, n’ont qu’à venir. Rien ne les empêche de venir. La seule chose qu’il faut éviter, c’est  de dire qu’il aura de paix quand l’impunité sera accordée à tout le monde. Est-ce que le pays va avancer ? Non. Voyons les réalités en face »

Samuel Demba Duolamou pour Soleil FM

Laisser un commentaire

  +  81  =  82