Soleil FM
Image default
Actualités Guinée Politique

AG-UFDG : la santé de Fodé Oussou, pont de Tanènè, Kalémodou Yansané en parle

A l’Union des Forces démocratiques de Guinée, c’est Docteur Fodé Oussou Fofana qui a présidé l’Assemblée générale de ce samedi 21 janvier 2023. Le parti de Cellou Dalein a une nouvelle fois attiré l’attention du président de la transition sur l’état de santé de son premier vice-président.

L’état de santé du vice-président de l’UFDG, chargé des affaires politiques de l’UFDG préoccupe sa formation politique. Malgré sa présence au siège du parti, Fodé Oussou Fofana n’a pas participé à l’animation de l’Assemblée de ce samedi 21 janvier.

« l’Honorable Fodé Oussou devrait prendre la parole. Mais comme vous le savez, là où il est, il est malade. Quand j’entends certaines personnes assimiler son état de santé, son voyage à la prison de Guantanamo, c’est très grave’», s’interroge  Kalémodou Yansané, un autre vice-président.

Le chargé des Affaires économiques de l’UFDG ne doute pas des intentions de Colonel Mamadi Doumbouya, pour la réussite de la transition. Cependant, Kalémodou Yansané l’invite à se méfier de son entourage .

« Lui-même l’a dit. Il faut qu’il sache que les véritables ennemis de la transition, c’est ceux-là. Les ennemis de la transition , c’est ceux-là qui viennent lui dire que c’est Cellou est son adversaire. Cellou n’est pas ennemi de Mamadi Doumbouya ».

Le 18 janvier dernier, le gouvernement Goumou a procédé à la pose de la première pierre du pont de Tanènè. Cet ancien député salue cet acte et rappelle que ce projet  est une idée de Cellou Dalein Diallo quand il était premier ministre.

« C’est la première décision que Cellou a eu à prendre. Et lors qu’il a soumis le projet au Président Lansana Conté, faites le pont. Il dit que Tanènè sera une grande agglomération. Faites l’accès de Tanènè et l’accès de Friguia. Je ne connais pas exactement  le site qui a été retenu mais je vous donne l’histoire », a-t-il rappelé.

Kalémodou Yansané s’interroge également contre l’octroi des marchés des travaux publics. Il demande au gouvernement de rendre publics à temps les appels d’offre pour encourager la concurrence et minimiser les coûts.

Samuel Demba Duolamou pour soleilfmguinée.net

Laisser un commentaire

75  −    =  65