Actualités

Appel du FNDC du 16 février :« Le pays n’a pas besoin de cette manifestation», estime les acteurs sociopolitiques qui ont pris part au dialogue

today9 février 2023 4

Arrière-plan
share close

Le Collectif des Acteurs Socio-politiques du cadre de Dialogue inter guinéen appelle le Front National pour la Défense de la Constitution au respect de la trêve de 24 mois. C’est pour donner une chance à la transition en cours de réussir. Les membres l’ont dit ce mercredi à la faveur d’une conférence tenue à la Maison de la Presse à la Minière dans la commune de Dixinn. 

Les membres du Collectif des Acteurs Sociopolitiques du cadre de Dialogue inter guinéen invite  le FNDC à sursoir à la manifestation prévue le 16 de ce mois. Alpha Bayo, est membre du collectif.

 «Les acteurs qui ont pris part au cadre de dialogue ont décidé de faire une trêve de de 24 mois. L’objectif c’est de ne pas perturber les deux ans engagements du CNRD à la communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest par ricochet, la communauté internationale. C’est pourquoi nous avons profité de cette conférence pour demander à nos camarades du FNDC de mettre la balle à terre. Le pays n’a pas besoin de cette manifestation».

Les manifestations se sont toujours soldées par des violences avec des mort d’hommes, renchérit Aicha Barry.

« Lorsque je touche la manifestation de nos camarades du FNDC, nous avons beaucoup lutté ensemble, nous avons vu les enfants tombés, le sang a coulé. Je vous rappelle dans un pays, il y a les enfants qui ne doivent pas tomber. Les enfants naissent ce sont les messies», a-t-elle conseillé.

La détention prolongée des responsables du FNDC à la maison centrale de Conakry a aussi été abordée à de cette rencontre. Alpha Bayo indique que le collectif a fait des recommandations pour la tenue de leur procès. 

« Dans les résolutions qu’on a remise officiellement au président de la transition. Il y a les dossiers de ces gens-là. Par ce qu’on ne peut pas demander immédiatement de les libérer. Mais nous on demande à la justice s’ils sont coupables qu’ils soient condamnés et s’ils ne sont pas coupables qu’on les libère», sollicite cet acteur de la société civile.

Kannie Diallo pour soleilfmguinee.net

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%