Soleil FM
Image default
Actualités Guinée Actus Guinée Politique

Chronogramme de la transition : le Collectif des Partis pour l’Alternance propose un délai 28 mois

Le Collectif des Partis pour L’alternance a animé une conférence de presse ce mercredi à la maison commune des journalistes, sise à la minière, dans la commune. Les conférenciers ont profité pour proposer aux autorités militaires vingt-huit mois sur le chronogramme de la transition, à compter du 01 mai 2022 au 01 septembre 2024. On écoute

« Du 1er mai 2022 au 1er octobre 2022, cette période peut servir au recensement général de la population et de l’habitat qui sera exécuté par un opérateur technique expérimenter après un appel d’offre. Du 1er octobre 2022 au 1er février 2023, sera consacré à l’élaboration du fichier électoral qui sera exécuté par un opérateur technique expérimenté. Troisièmement, du 1er mai 2022 au 1er juillet 2022, cette période servira à l’élaboration de la nouvelle constitution par le conseil national de la transition CNT. Du 1er juillet 2022 au 1er septembre 2022, ce temps servira à l’élaboration du code électoral par le CNT. Du 1er avril 2024 au 1er septembre 2024, cette période servira à l’organisation du premier et deuxième tour de l’élection présidentielle qui mettra fin à la transition », a déclaré Bamba Lah Robert coordinateur national du collectif des partis pour l’alternance.

Poursuivant, le coordinateur national du collectif des partis pour l’alternance a félicité les nouvelles autorités la mise en place de la CRIEF avant de lancer une invite au colonel Mamady Doumbouya.

« Le CPA encourage le président de la transition à poursuivre l’action de moralisation de la vie publique de l’Etat à travers la cour de répression des infractions économiques et financières, le strict respect de la loi. Le CPA demande au CNRD, la mise en place de la cour de répression des crimes de sang, de Cyber criminalité et le réseau des narco trafiques. Nous lançons un appel solennel au président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya de respecter et de faire respecter l’article 77 de la charte de la transition qui l’engage devant le peuple et devant l’histoire », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

79  −    =  73