Actualités

Diplomatie : Morissanda Kouyaté à bâton rompu avec les membres du CNT

today27 avril 2023 5

Arrière-plan
share close

Le Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger était face au Conseil National de la Transition ce mercredi 26 avril 2023 à l’hémicycle. Pendant six heures d’horloge de débat interactif, Docteur Morissanda Kouyaté s’est prêté à 48 questions portant sur la diplomatie et les conditions de vie des Guinéens à l’Etranger.

« La diplomatie n’est pas à la portée de tout le monde ». Ce sont les premiers mots introductifs que le patron de la diplomatie guinéenne a tenus devant les Conseillers du CNT. Dr Morissanda déplore qu’elle se fasse par tout le monde : « Le premier diplomate de n’importe quel pays au monde c’est le premier responsable de ce pays. Et donc tout ce que je vais dire ici, sachez que s’il y a des difficultés, c’est parce qu’on n’a pas su appliquer les directives du Chef de l’Etat. S’il y a des succès, c’est parce que lui en tant que premier responsable de ce pays a pris ses responsabilités », a-t-il martelé.

La Guinée est suspendue des instances de la CEDEAO et de l’Union africaine depuis le coup d’Etat perpétré contre Alpha Condé, le 05 Septembre 2021. Certes cela à des effets négatifs mais le pays arrive à s’en sortir dans sa diplomatie : «  Nous sommes autour de 200 institutions internationales et aujourd’hui deux institutions (la CEDEAO et l’UA) nous ont interdit de leurs instances mais par la justesse de nos choix, il n’y pas de contraignantes pour la Guinée », rassure le Ministre des Affaires Étrangères.

Interpellé sur la situation des Guinéens vivant au Soudan en cette période de conflit dans ce pays, l’ancien fonctionnaire des Nations Unies annonce que des dispositions ont été prises pour rapatrier nos compatriotes : « Le Président m’a dit un Guinéen à l’étranger égal à tout le peuple de Guinée. Et aujourd’hui, je suis heureux de vous annoncer que deux bus ont quitté le Soudan à bord duquel se trouvent 85 Guinéens qui ont demandé à être évacués. Ils sont dans le bus en train de venir en Egypte », a-t-il annoncé. 

A l’Etranger, Morissanda admet que la plupart de nos compatriotes sont confrontés à des problèmes de documents notamment le cas de passeports. Mais certains sont responsables de leur calvaire car ils détiennent des documents falsifiés qui sont compromettants, a-t-il déploré.

Samuel Demba Duolamou pour soleilfmguinee.net 

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%