Soleil FM
Image default
Actualités Guinée Politique

Economie: le Plan de Relance économique (Pré) lancé avec un coût estimé à 3 milles 127 milliard GNF

Le ministère de l’Economie et des Finances a fait le lancement de la mise en œuvre du Plan de Relance Économique (Pré) ce lundi. C’est dans le but de faire face à la crise de Covid-19 et la crise économique à laquelle le monde entier est confronté. Le coût dudit plan est estimé à plus de 3 milles 127 milliards de francs guinéens. Cette cérémonie était placée sous l’égide du premier ministre et a connu la présence des membres du gouvernement et des opérateurs économiques.

Le plan de relance Économique (Pré) a pour objectif de stimuler l’activité économique en contribuant à la transformation structurelle de l’économie guinéenne. «  L’événement qui nous réunis  aujourd’hui marque un point de départ pour insuffler  à l’économie guinéenne une nouvelle dynamique  qui  ressemblera les difficultés aux quelles  la population  fait face  au regard du contexte international avec le passage d’un indice capital à un indice national. Les prévisions  de l’inflation pourrait être revues à la baisse» s’est-il réjoui Moussa Cissé, ministre de l’Economie et des Finances.

Ce plan tire son fondament du conseil des ministres du 13 janvier 2022 qui a instruit sa mise en place. Moussa Cissé parle de ses impacts positifs sur les populations à la base. « En terme d’impact  social le plan de relance pourrait être un excellent pour lutter contre la pauvreté. En créant  des emplois  dès  sa première  mise en œuvre et avoir un effort  multiplicatrice  sur les emplois  et la valeur », a-t-il lancé.

Ensuite, le ministre de l’Economie soutient que la balance commerciale sera positive.

 « Il convient de signaler que le pré est  dynamique  et vise à adopter l’évolution d’une conjoncture  économique. Il comporte 20 projets et 18 mesures d’amélioration des affaires  avec un coût globalement estimé à 3milles 127 milliard GNF dont 2007 milliard GNF consacrés au  volet relance par la demande et le reste pour le volet relance par l’offre » affirme-t-il.

Le volet budgétaire repose sur l’utilisation efficace des fonds disponibles et la gestion appropriée du système d’investissements. Pour se faire, l’Etat doit assurer une bonne performance et une bonne équité dans sa stratégie de relance économique.

Amara Simba Sylla pour soleilfmguinee.net

Laisser un commentaire

  −  7  =  1