Soleil FM
Image default
Guinée Politique

En prélude à la commémoration de la quinzième année des évènements douloureux de janvier et février 2007, la Coalition Guinéenne de la Cour Pénale Internationale réclame justice et l’indemnisation provisoire pour les victimes

Au cours d’une déclaration rendue publique  ce jeudi à la maison de la presse, la structure a demandé au Procureur général de la République de relancer les enquêtes sur ce dossier dont les premières instructions ont lieu en 2012 au Tribunal de Première Instance de Dixinn.

Du 22 janvier au mois de février 2007, une grève générale déclenchée par les structures syndicales sur l’ensemble du territoire national  pour exiger l’amélioration des conditions de vie et le changement dans la gouvernance politique a fait des victimes. Selon le  président  de la Coalition Guinéenne de la Cour Pénale Internationale, les victimes sont toujours dans l’impasse et attendent que justice soit rendue. Au cours de cette manifestation tenue sous le régime de feu Lansana Conté, des dizaines de citoyens ont trouvé la mort suite à la répression des forces de sécurité d’alors, rappelle le chargé à la formation de la structure.

Selon ces avocats, après les premières instructions d’enquêtes  au tribunal de première instance de Dixinn depuis 2012, le dossier a été ignoré. Ils invitent donc les autorités en charge du dossier de relancer la machine judiciaire.

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

Laisser un commentaire

46  −    =  38