Actualités

Fléchette de Soleil FM : Comme si le problème était une histoire de constitution ?

today21 février 2023 1

Arrière-plan
share close

Après une année d’exercice et des balades bien méritées, c’est maintenant le moment d’organiser des symposiums comme à l’époque de l’antiquité grecque, le banquet après le repas. Du genre lorsque boire pour le plaisir était accompagné de musique, de danse, de récitals ou de conversation. Ce moment pendant lequel un groupe restreint de convives buvaient et discouraient sur un sujet.

Pour le cas particulier du symposium Guinée sur le constitutionalisme, le congrès ne doit pas souffrir de manque de spécialistes.

D’ailleurs le président de la transition a joué le grand tour avec son apparition surprise lors de la cérémonie d’ouverture dudit symposium sur le constitutionnalisme organisé par le Conseil National de la Transition (CNT).

Ce, pour rappeler les uns et les autres qu’une Constitution mal ficelée amène toujours à la répétition. Et pour dire vrai, ce n’est pas ce   que nous voulons surtout quand on a encore en travers de la gorge les souvenirs de celle de 2010.

Apparemment, ce problème serait la source même de transition permanente en Afrique à ne plus en finir puisque le président tient à prévenir qu’ils n’ont plus envie de revenir sur de période transitoire. Et c’est vrai mon colonel,  le peuple a assez vu comme ça, on voudrait un peu de quiétude pour souffler.

‘’Une constitution forte, adaptée à nos besoins… Une Constitution qui résistera au temps et pourra être utile à nos enfants’’.

La Guinée a ses problèmes, ses réalités. Je le disais dans l’une de mes dernières chroniques, la solution n’est jamais loin quand le problème est endogène.

Mamadi Doumbouya lui-même en est conscient. Il ne s’agit pas selon le président ‘‘de prendre la Constitution d’à-côté et de la photocopier’’.

Mais cela ne nous empêche quand même pas de se poser cette question.

Le problème de la Guinée se résumait à la rédaction d’une constitution ?

Comme si cela pouvait nous sauver !

D’ailleurs comme ça passera par le peuple, le peuple est patient, il attendra.

La Fléchette avec Fatoumata Harouna

Écrit par: Razakou Moussa

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%